Pourquoi tant de baleines échouées dans l’Atlantique Nord ?

Un week-end d’hécatombe pour les baleines : samedi, 22 baleines pilotes s’échouaient en Floride, et dimanche 26 globicéphales terminaient leur voyage sur la côte écossaise, près de Saint Andrews. Sans compter d’autres échouages moins massifs le week-end dernier dans le Massachussetts et au Canada. Alors que se passe-t-il pour les cétacés de l’Atlantique Nord ?

Selon Willy Dabin, biologiste au Centre de recherches sur les mammifères marins de La Rochelle, les deux événements de Floride et d’Ecosse « ne sont pas liés » : « La dimension du bassin (l’Atlantique Nord) ne permet pas que la même journée on ait en Floride et en Ecosse des échouages concomitants, explique-t-il. D’autant plus qu’il s’agit d’espèces quasi-similaires mais qui ne sont pas les mêmes. » Ainsi, l’hypothèse d’un son qui se serait propagé et aurait conduit à l’échouage des baleines ne tient pas, précise le biologiste. « Les deux événements ne sont pas biologiquement reliés », assure-t-il.

Pour expliquer les échouages des globicéphales, Willy Dabin émet plusieurs hypothèses : « Il faudra disposer d’informations sur l’état de santé des animaux, sur les phénomènes topographiques locaux, le balancement des marées, la présence de lésions dues à l’activité humaine… » Une chose est sûre, le caractère social des baleines explique que les échouages concernent à chaque fois un grand nombre d’animaux : « Elles sont très grégaires et évoluent ensemble, donc échouent ensemble », explique Willy Dabin. Selon les experts de la NOAA américaine, les baleines échouées en Floride pourraient avoir suivi une des leurs : « Une des hypothèses est qu’une des baleines était malade. Le reste du groupe ne l’abandonne pas. Elles restent ensemble », explique la porte-parole de la NOAA.

Baleines échouées Ecosse 02/09/2012

Des baleines échouées près de Saint Andrews, en Ecosse, le 2 septembre 2012 (Source : AP/SIPA).

Les baleines pilotes sont des espèces de bicéphales de la famille des dauphins. Elles ne migrent pas comme les baleines à bosse, mais se contentent de petits déplacements est-ouest à la poursuite de leur nourriture préférée, les calamars, qui vivent au niveau de la rupture entre le plateau continental et la zone océanique. En Floride, seules cinq des 22 baleines échouées ont pu être sauvées et seront  transportées au parc d’attractions SeaWorld d’Orlando. Dix de leurs congénères écossaises ont pu être sauvées par les vétérinaires et remises à la mer ce lundi.

Source : 20 Minutes

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Milieu marin/Biodiversité, ainsi que l’exposition « Espèces en danger de la mer des Caraïbes« .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s