Une expédition part à la découverte du « continent de plastique », un désastre écologique

Une nouvelle expédition va partir à l’abordage du « 7e continent », une gigantesque plaque de déchets plastiques flottant sur l’océan Pacifique. Patrick Deixonne, qui avait découvert ce phénomène en 2009, souhaite médiatiser cette « catastrophe écologique » en se rendant sur place pour en rapporter observations scientifiques et images.

C’est en 2009 que l’explorateur guyanais Patrick Deixonne a découvert, lors de sa participation à la course en solitaire à l’aviron Rames-Guyane, ce qu’on a coutume d’appeler le « 7e continent ». Il s’agit d’une gigantesque plaque de déchets plastiques de 3,4 millions de kilomètres carrés, sur l’océan Pacifique, grande comme six fois la France. « Je voyais tous ces déchets plastiques qui dérivaient autour de moi. Ca m’étonnait et je me suis demandé : ‘mais ça va où tout ça ?' », explique-t-il à l’AFP.

7ème continent

Le 7e continent est une vaste plaque de plastique de plus de trois millions kilomètres carrés qui flotte à la surface des océans.

Revenu à terre, l’ancien sapeur-pompier se documente et découvre ainsi que ces déchets plastiques se rejoignent là où les courants marins s’enroulent sous l’effet de la rotation de la Terre et forment un gigantesque vortex : « gyre ». Ainsi, ce sont au total des millions de tonnes de détritus venus des côtes et des fleuves qui flottent dans les cinq principaux gyres de la planète, le plus grand restant celui du Pacifique nord, entre la Californie et Hawaï.

L’essentiel de ces plastiques est constitué de microdéchets qui restent en suspension sous la surface de l’eau, parfois sur 30 mètres de profondeur. Ils sont par conséquent très difficiles à détecter par satellite. Ce n’est qu’à bord de bateaux que cette « soupe » est visible. Malheureusement, la plaque de déchets qui y flotte est « située dans des eaux peu concernées par la navigation marchande et le tourisme, le problème n’intéresse que les écologistes et les scientifiques », assure Patrick Deixonne.

C’est donc pour faire prendre conscience de ce désastre écologique encore trop méconnu que débute la mission « 7e continent », parrainée par le CNES, l’agence spatiale française. En effet, depuis sa découverte fortuite en 1997 par l’océanographe américain Charles Moore, cette nappe de débris plastiques n’a fait l’objet que de quelques études visant à étudier l’impact de la pollution sur les océans et leur faune, souligne l’AFP.

Cette fois, pour toucher le grand public, Patrick Deixonne souhaite se rendre sur place et rapporter des observations scientifiques et des images de ce « 7e continent ». L’expédition doit partir le 20 mai d’Oceanside, dans le sud de la Californie et mettre le cap sur le gyre « en effectuant tout le long du parcours des mesures pour comparer la concentration et la nature des déchets », explique M. Deixonne. Guidés par satellite, le puissant bateau à moteur et les trois membres d’équipage que le Yacht Club d’Oceanside a gracieusement mis à disposition de Patrick Deixonne devrait rejoindre la zone ayant la plus forte concentration de déchets en un peu moins d’une semaine.

Au final, la mission souhaite pouvoir cartographier les zones polluées grâce à l’imagerie satellite, ce qui serait une première mondiale et permettrait de mieux mesurer l’ampleur du phénomène.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les pages Environnement/Santé, Développement durable/Energie et sur Milieu marin/Biodiversité ainsi que les expositions « Regards sur la pollution » et « Espèces en danger de la mer des Caraïbes« .

Publicités

Une réflexion au sujet de « Une expédition part à la découverte du « continent de plastique », un désastre écologique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s