Alaska : deux volcans projetant de la lave et des cendres sous surveillance

Placés sur une importante route aérienne, empruntée par 20 à 30.000 personnes chaque jour, l’activité des volcans Pavlof et Cleveland inquiète.

Deux volcans situés en Alaska sont entrés en éruption cette semaine, suscitant l’inquiétude : les volcans Pavlof et Cleveland sont en effet placés sur une importante route aérienne, empruntée par 20 à 30.000 personnes chaque jour.

Jeudi, des responsables de l’Alaska Volcano Observatory (AVO) ont indiqué que le volcan Pavlof, qui culmine à plus de 2.500 mètres, continuait de projeter des cendres, de la vapeur et du gaz, formant un nuage à plus 6.000 mètres d’altitude, visible à près de 100km de là, et se déplaçant vers le sud-est. L’Alaska Volcano Observatory a également noté qu’à son sommet une « fontaine de lave » est projetée.

Volcan Pavlof - Mai 2013

Photo transmise par l’Alaskan Volcano Observatory du volcan Pavlof en éruption en Alaska le 16 mai 2013.

Selon l’Institut de géophysique américain (USGS), une fontaine de lave est « un jet de lave pulvérisée dans l’air par la formation et l’expansion rapide de bulles de gaz dans la roche en fusion », généralement projeté de 10 à 100 mètres d’altitude, mais pouvant parfois aller jusqu’à 500 mètres. « Les images satellites montrent des températures de surface élevées persistantes au sommet et sur le flanc nord-ouest, conséquence de la fontaine de feu au sommet qui se répand en une coulée de lave », a souligné l’AVO.

Assez éloigné mais tout de même relié au continent, Pavlof est l’un des deux volcans -l’autre est nommé Cleveland- qui sont « surveillés » en raison d’une activité accrue ces derniers temps. Ils sont également sous code orange, alerte de niveau deux sur une échelle de quatre, selon l’AVO. Cleveland s’est pour sa part réveillé samedi. Trois explosions ont retenti et ont libéré un panache de cendres, de vapeur et de gaz ininterrompu jusqu’à 4.500 mètres d’altitude.

L’aviation civile américaine a dévié par précaution certains vols plus au nord du volcan, même si les explosions ne sont cependant pas assez puissantes pour menacer directement le trafic aérien, selon les experts. 90% du fret aérien de l’Asie vers l’Europe et l’Amérique du Nord survole en effet l’espace aérien de l’Alaska, et des centaines de vols passent dans l’espace aérien quotidien d’Anchorage.

Les volcans Pavlof et Cleveland font partie des îles Aléoutiennes, situées à environ 1.500 kilomètres au sud-ouest d’Anchorage, la ville la plus peuplée de l’Alaska. « Nous avons l’impression que les îles Aléoutiennes sont éloignées et inhabitées », a indiqué à CNN le scientifique de l’USGS John Power, « mais quand on se concentre sur l’altitude de plus de 9.000 mètres, on parle d’environ 20 à 30.000 personnes qui passent là tous les jours ». John Power décrit Pavlof comme « l’un des volcans les plus actifs de l’histoire dans l’hémisphère Nord », et Cleveland comme un volcan « très actif ». Sa dernière grande éruption a eu lieu en 2001.

Source : 20 Minutes

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « La machine Terre » et « Le volcanisme » ainsi que la page Risques majeurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s