Le séisme le plus puissant depuis 25 ans frappe la Californie

Dimanche, un séisme de magnitude 6,0 s’est déclenché dans le nord de la Californie. Il aurait fait au moins 170 blessés et causé des dommages importants, des façades se sont effondrées et des routes se sont fissurées sous le choc.

L’état d’urgence a été déclaré en Californie lundi après le puissant séisme survenu ce week-end. Dimanche, à 3H20 du matin, un tremblement de terre de magnitude 6,0 s’est en effet déclenché dans le nord de l’Etat, dans la région de Napa Valley. Réveillant les habitants en pleine nuit, il a duré plus de 20 secondes et a fortement secoué la terre, les immeubles et les bâtiments historiques.

Selon l’Institut de géophysique américain (USGS), l’épicentre du séisme se trouvait à 8 kilomètres de Napa et quelque 80 kilomètres de Sacramento. La profondeur a été estimée à 11,3 km. Les spécialistes ont déclaré qu’il s’agissait du plus fort séisme enregistré dans la région depuis celui d’octobre 1989 survenu près de Loma Prieta. Largement ressenti à San Francisco, il avait atteint une magnitude de 6,9 sur l’échelle de Richter.

Le séisme de dimanche a été ressenti à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde et a provoqué d’importants dégâts dans la région. A San Francisco, les immeubles se sont contentés de trembler sans connaitre plus de dommages mais dans les environs de Napa, le bilan est plus sérieux. Si aucun mort n’est à déplorer, il y aurait au moins 170 blessés dont quelques uns graves, d’après Fox News.

Séisme Californie 24/08/2014

Un séisme de magnitude 6 a frappé le Nord de la Californie le 24 Août 2014 (Source : AFP)

Une habitante a déclaré à la chaine américaine : « c’était comme si quelqu’un avait attrapé la maison, l’avait secoué pendant un moment puis l’avait lâché. C’était incroyablement violent ». Un autre habitant réveillé à 3H30 par le séisme a témoigné : « Ça a beaucoup secoué et ça a duré probablement 20 secondes… » Le président du Queen of the Valley Medical Center qui a recueilli les blessés a déclaré que plusieurs d’entre eux souffraient de fractures ou de problèmes cardiaques.

D’autres souffraient de blessures plus mineures. Un seul patient est actuellement dans un état critique à cet hôpital mais un adolescent de 13 ans a dû être transféré par avion dans un autre centre médial, où son état a également été jugé sérieux. La plupart des habitants ont été blessés par la chute d’objets ou d’étagères dans leur maison et les blessés continuaient d’affluer alors que les secours s’activaient.

Les façades de plusieurs immeubles ou bâtiments se sont effondrées sous les secousses. D’après Mark Ghilarducci, directeur des services d’urgence du bureau du gouverneur de Californie, entre 90 et 100 maisons seraient devenus inhabitables. Des vitrines ont été brisées et les chais de plusieurs propriétés viticoles de la région ont aussi été endommagés.

« C’est comme si quelqu’un était entré avec une batte de base-ball et avait tout détruit », a témoigné un propriétaire anonyme repris par le Monde. « Toutes nos barriques de vin rouge 2013 sont par terre. Je ne sais pas encore quelles seront nos pertes », a déclaré un autre propriétaire. Les secousses ont également affecté des gazoducs qui ont explosé, déclenchant des incendies à plusieurs endroits.

« Il y a eu des effondrements, des incendies. C’est la pire secousse que j’ai jamais connue », a confié Doug Bridewell, capitaine des pompiers de Napa. D’après KTVU, quelque 70.000 personnes des comtés de Sonoma et Napa auraient été privés d’électricité suite au tremblement de terre qui a aussi affecté les lignes électriques. Dimanche soir, il était toujours 7.300 à ne plus avoir de courant.

Si les ponts ont semblé bien résisté, des routes se sont fissurées, obligeant à couper la circulation. « Il y a un immense bazar ici », a indiqué l’office du tourisme de Napa. De son côté, le gouverneur de la Californie a décrété l’état d’urgence. A titre de comparaison, le séisme de 1989 avait fait plus de 60 morts, 3.000 blessés et engendré des dommages dépassant les 6 milliards de dollars, privant de domicile entre 9.000 et 12.000 personnes.

Le tremblement de South Napa, comme l’ont appelé les spécialistes, est sans surprise lié au célèbre et redouté système de failles de San Andreas. Ce système s’étend sur plus de 1300 kilomètres de long au niveau de la jonction entre les plaques tectoniques du Pacifique et de l’Amérique du Nord. Il est composé de plusieurs segments de failles et c’est à 70 km de l’un de ces segments majeurs que le séisme de dimanche se serait déclenché.

Comme l’a expliqué Kate Hutton, sismologue du Caltech Seismological Laboratory de Pasadena, tous les séismes dans la région sont dus à un déplacement de ces deux plaques. Les plaques bougent horizontalement d’environ 5 cm par an mais des déformations ou tensions peuvent apparaitre entre les deux. « Alors quelque chose casse et se déplace soudainement, c’est un séisme. Si c’est un grand déplacement, c’est un gros séisme », a précisé Kate Hutton.

D’après les spécialistes, le séisme serait survenu entre les systèmes de faille d’Hayward-Rodgers Creek à l’ouest et de Concord-Green Valley à l’est. Toutefois, cela leur prendra surement du temps avant de déterminer l’origine exacte du séisme. Un rapport publié en 1999 a estimé qu’il y avait 32% de risque que la première faille provoque un séisme important de magnitude 6,7 à 7,4 d’ici 2030. Le risque associé à la seconde était de 6%, rapporte Live Science.

Alors que les habitants redoutent désormais les répliques associés au séisme de dimanche, ce dernier réveille la peur du « Big One ». Ce nom désigne un tremblement de terre dévastateur qui pourrait survenir sur la côte ouest des États-Unis, d’après les scientifiques. En effet, le dernier grand séisme survenu dans la région remonte à 1906. De magnitude 8,2, il s’est produit à San Francisco où il a fait plus de 3.000 morts et détruit 80% de la ville.

Il est aujourd’hui répertorié parmi les plus graves catastrophes naturelles ayant touché une ville américaine. Or, les spécialistes pensent qu’un tel phénomène se reproduirait périodiquement, environ tous les 100 ans. Aussi, ils surveillent de près l’activité au niveau de la faille de San Andreas. Selon des estimations régulières, il y aurait une probabilité de plus de 60% que le « Big One » se produise avant 2030.

D’après Fox News, il y aurait eu 4.895 séismes de magnitude supérieure à 3,5 en Californie entre 1974 et 2003. Cela fait environ 160 par an. Pour l’heure, quelque 50 répliques au séisme de dimanche ont été enregistrées, avec une magnitude maximale de 3,6.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « La machine Terre » et « Quand le Terre tremble… » ainsi que la page Risques majeurs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s