Bardarbunga : le volcan islandais crache des jets de lave de plus de 50 mètres

Le volcan Bardarbunga, en Islande, vient d’entamer une nouvelle éruption, dimanche 31 août. Projetant des jets de lave à plus de 50 mètres dans les airs, le volcan a forcé les autorités à élever le niveau d’alerte au plus haut, craignant que les cendres ne perturbent le trafic aérien.

Plus de 50 mètres. C’est la hauteur qu’ont atteint, hier, les jets de lave du volcan Bardarbunga, en Islande. Depuis deux semaines déjà, les scientifiques sont en alerte rouge après que l’Islande a subi des centaines de tremblements de terre. Désormais, le Bardarbunga est bel et bien entré en éruption, quatre ans après le nuage de cendres de l’Eyjafjallajokull qui a fermé une grande partie de l’espace aérien européen.

Toutefois, la situation ne suscite pas davantage de craintes pour l’instant puisqu’il semblerait que cette nouvelle éruption n’implique, pas encore, de cendres.

« Il n’y pas de cendres, juste de la lave », précise Eggert Magnusson, du Centre National de Coordination des Crises. « Aucune cendre volcanique n’a été détectée avec le système de radars pour le moment (…) La secousse sismique due à l’éruption est faible, ce qui indique une éruption effusive sans activité explosive significative », indique de son côté le géophysicien Magnus Tumi Gudmundsson.

Eruption Bardarbunga 31/08/2014

L’un des plus grands volcans islandais, le Bardarbunga, est une nouvelle fois entré en éruption. Le niveau d’alerte a été élevé à « rouge » avant d’être ramené à « orange » (Source : Keystone).

Le Bardarbunga a commencé à cracher sa lave juste après minuit dimanche 31 août. En réponse, les autorités islandaises ont fait passer le niveau d’alerte pour l’aviation d’orange à rouge, pour la zone au-dessus du volcan. Actuellement, c’est le niveau d’alerte maximum, signifiant que l’éruption est imminente ou vient de commencer et qu’il y a un risque d’expulsion de cendres.

L’aviation nationale a ainsi délimité une zone de danger s’étendant jusqu’à deux kilomètres autour du volcan. Toutefois, aucune ligne commerciale n’a été affectée. Pour l’instant, la lave se déverse de la même faille que celle de la petite éruption de vendredi 28 août. Cette dernière s’est fissurée juste entre le volcan Bardarbunga et l’Askja. Pourtant, la dernière éruption est déjà 50 fois plus puissante que celle de vendredi, d’après l’Iceland Met Office repris par LiveScience.

La lave s’est déversée avec un rythme d’environ 1.000 mètres cube par seconde. La coulée de basalte qui a pu être filmée (voir vidéo ci-dessous) faisait près d’un kilomètre de large sur 3 km de long, au milieu de la matinée. La fissure alimentant la coulée s’est également élargie vers le nord et vers le sud et mesure désormais 1,5 km de long.

L’activité volcanique du Bardarbunga s’est déclenchée le 16 août dernier, lorsque des centaines de séismes sous le volcan ont indiqué que du magma frais était en formation. Quelques jours plus tard, celui-ci s’est frayé un chemin vers le nord-est du volcan, formant une sorte de digue. Cette longue manche étroite de magma fait désormais plus de 45 km de long.

Le 29 août dernier, cette digue souterraine a percé la surface du champ de lave d’Holuhraun, une ancienne coulée de lave datant de 1797. La lave est brièvement apparue juste après minuit, heure locale, pendant trois à quatre heures. Quelques roches fondues ont surgi d’une fissure vieille de 600 m de long, projetant des nuages de vapeur. L’Holuhraun est situé au pied du glacier de Dyngjujokull, juste entre deux volcans : le Bardarbunga et l’Askja, à environ 50 km l’un de l’autre.

Eruption Bardarbunga 31/08/2014

Depuis plusieurs jours le volcan islandais Bardarbunga perturbe la région et menace de bloquer le trafic aérien (Source : Keystone).

Selon des scientifiques de l’Université d’Islande, cette digue de magma aurait rouvert d’anciennes et de nouvelles fissures entre les deux volcans. A cela, il faut ajouter l’apparition de nouvelles crevasses dans le glacier recouvrant le Bardarbunga, suggérant des mouvements sous la glace. Actuellement, le volcan est recouvert d’une couche de glace de 400 à 600 m d’épaisseur.

Lors d’un vol de reconnaissance, trois nouvelles crevasses circulaires, de 10 à 15 mètres de profondeur, ont été découvertes. Ces fosses indiquent, soit une éruption, soit une chaleur géothermique faisant fondre la glace en profondeur, indique l’Iceland Met Office. Pour le moment, les chercheurs ne peuvent détecter une éruption sous-glaciaire qu’en observant les fontes ou en surveillant les signaux sismiques de la lave faisant fondre la glace.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « La machine Terre » et « Le volcanisme » ainsi que la page Risques majeurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s