Un gigantesque trou noir se réveille dans la Voie lactée après 26 ans de sommeil

Le trou noir du système binaire V404 Cygni, situé dans la Voie Lactée à 8.000 années-lumière de la Terre a récemment montré un relent d’activité témoignant de son réveil, selon les astronomes.

Quelque part dans la Voie Lactée, à 8.000 années-lumière de la Terre, un gigantesque trou noir s’est réveillé. Ce dernier est bien connu des astronomes. Il appartient au système binaire V404 Cygni qu’il partage avec une étoile de faible masse en orbite dans la constellation du Cygne.

L’activité détectée récemment dans V404 Cygni est spectaculaire. Selon l’Agence spatiale européenne (ESA), qui s’est chargée de relayer la nouvelle, elle se traduit par une émission de rayons gamma puis un sursaut de rayons X. Les rayonnements ont été détectés dans des proportions impressionnantes par différents dispositifs dont le télescope spatial Swift de la NASA.

Selon les chercheurs, le phénomène énergétique résulterait d’une très forte attraction gravitationnelle témoignant du réveil du trou noir dont la masse est estimée à environ 12 fois celle du Soleil.

Trou noir V404 Cygni

Un gigantesque trou noir se réveille près de nous.

Ce dernier était resté en inactivité durant 26 ans environ, ne montrant aucun signe de vie. Les astronomes du monde entier travaillent désormais en collaboration pour tenter de caractériser ce nouveau relent d’activité.

« Notre communauté ne pouvait pas être plus enthousiaste, nombre d’entre nous n’étaient pas encore des astronomes professionnels la dernière fois que cela s’est produit », a ainsi expliqué Erik Kuulkers, chercheur à l’ESA dans un communiqué.

Les observations préliminaires indiquent une manifestation de flashs de lumière répétés sur des échelles de moins d’une heure, ce qui est normalement rarement observé au niveau d’autres systèmes de trous noirs. « Le comportement de cette source est extraordinaire en ce moment », a commenté Erik Kuulkers.

Lorsque cela se produit, ce dernier « devient alors l’objet le plus brillant dans le ciel des rayons X, jusqu’à être 50 fois plus lumineux que la nébuleuse du Crabe, l’une des sources les plus brillantes dans le ciel à haute énergie », a souligné l’astronome repris dans un communiqué de l’ESA.

Les pics d’activité de ce genre surviennent dans le système V404 Cygni tous les 20 à 30 ans lorsqu’une quantité suffisante de matière résiduelle de l’étoile est recueillie formant un disque autour de cette dernière. A cet endroit, la matière se réchauffe, émettant des signaux dans différentes longueurs d’onde avant de se diriger vers le trou noir.

Comme le montre l’image diffusée par l’ESA, toute la matière du disque n’est pas aspirée à l’intérieur du trou noir. Une partie est éjectée en jets de particules jaillissant de part et d’autre de ce dernier.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Promenade spatiale au fil des ondes« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s