D’étonnants coraux fluorescents découverts en mer Rouge

À plus de 50 mètres de profondeur, des animaux coralliens de la mer Rouge révèlent une fluorescence d’une surprenante palette de couleurs. Leurs pigments spécifiques pourraient ouvrir des perspectives d’applications en imagerie biomédicale.

Des coraux diffusant une lumière multicolore ont été découverts à plus de 50 mètres de profondeur, en mer Rouge, par une équipe d’explorateurs scientifiques révélant une incroyable fluorescence des coraux. Comme seules les longueurs d’onde de la lumière correspondant au bleu atteignent ces profondeurs, l’observation de colorations rouges, vertes ou encore jaunes était en effet inattendue.

« À notre grande surprise, nous avons constaté un certain nombre de coraux montrant une intense lueur verte ou orange. Cela ne pouvait être qu’en raison de la présence de pigments fluorescents », rapporte Gay Eyal, doctorant à l’université de Tel-Aviv, en Israël, et auteur principal d’un article sur le sujet paru dans la revue PLos One. Ces protéines, lorsqu’elles sont éclairées par de la lumière bleue ou ultraviolette, sont en effet capables de renvoyer de la lumière de plus longues longueurs d’onde correspondant au rouge ou au vert.

Coraux fluorescents

La fluorescence du corail Euphyllia paradivisa. À gauche, les animaux sont éclairés ; à droite, les mêmes individus sont plongés en pleine obscurité. (Source : Gal Eyal et al.)

Or, de tels pigments fluorescents sont connus pour être présents dans les tissus de coraux vivant à faible profondeur où ils assurent aux animaux une fonction de protection solaire. Ils participent également à la photosynthèse des algues symbiotiques que les coraux hébergent, une source d’énergie vitale pour eux. Trouver ces pigments fluorescents à de si sombres profondeurs intrigue donc les chercheurs.

Chez de nombreux coraux d’eaux peu profondes, la production des pigments fluorescents est étroitement contrôlée par la quantité et la couleur de la lumière incidente. L’étude en laboratoire des spécimens récoltés lors des plongées révèle que, dans la plupart des espèces d’eaux profondes et dans certaines conditions, la production de pigments par ces animaux coralliens est essentiellement indépendante de l’exposition à la lumière. Dans d’autres cas, la signature fluorescente est altérée si les animaux sont soumis à une obscurité totale. Enfin, au sein d’une même espèce corallienne, les individus peuvent présenter différentes couleurs.

Coraux fluorescents

Grâce aux progrès techniques réalisés en plongée sous-marine, les communautés coralliennes des grandes profondeurs peuvent être mieux étudiées par les scientifiques. (Source : Gal Eyal et al.)

L’équipe scientifique étudie à présent les fonctions biologiques de ces pigments fluorescents qui, selon elle, s’avèrent différentes de celles des récifs coralliens de faible profondeur. Ces données pourraient servir, à terme, à surveiller les différents types de récifs coralliens dans le monde.

En outre, certains de ces pigments coralliens pourraient servir au développement de nouveaux outils d’imagerie médicale, notamment sous la forme de marqueurs. Leurs propriétés optiques pourraient être utiles pour identifier certaines structures cellulaires ou pour tracer des cellules cancéreuses.

Source : Futura-Sciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Espèces en danger de la mer des Caraïbes« , ainsi que la page Milieu marin/Biodiversité.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s