Ne manquez pas la pluie de météores des Delta aquarides visible jusqu’en août

Les Delta aquarides du Sud sont un essaim de météores que l’on peut voir partout à travers le monde entre la mi-juillet et la mi-août. Un fantastique phénomène qui ravit chaque année des milliers d’astronomes et celui-ci vient tout juste d’atteindre son apogée.

Bonne nouvelle pour les astronomes amateurs et amoureux du ciel, les Delta aquarides du Sud viennent tout juste d’entrer dans leur phase la plus faste. Cette pluie de météores, visible partout dans le monde, a atteint son apogée mardi soir vers 21h. Selon l’American Meteor Society, ce pic peut permettre d’apercevoir jusqu’à 20 météores par heure.

Toutefois, cette année, nous ne serons pas si chanceux puisque ce pic tombe en même temps que la Lune bleue (une pleine Lune exceptionnelle). Aussi, la clarté de notre satellite pourrait perturber l’observation, faisant chuter le taux de météores observables à quatre par heure. Mais heureusement, la pluie sera encore présente les prochaines semaines.

Ce spectacle, qui a officiellement débuté le 12 juillet, devrait se poursuivre jusqu’au 23 août. Cela permettra aux observateurs d’attendre un peu que la clarté de la Lune s’affaiblisse pour pouvoir apercevoir les météores. Par ailleurs, si les Delta aquarides du Sud sont visibles de partout dans le monde, certains habitants seront privilégiés.

Etoiles filantes

Selon la NASA, les observateurs de l’hémisphère sud et ceux des tropiques de l’hémisphère nord disposeront d’un meilleur point de vue. Pour tenter d’apercevoir les météores, il suffit d’observer le ciel entre minuit et l’aube, le moment idéal se situant vers 2-3 heures du matin, pour les courageux ou ceux qui ont du mal à trouver le sommeil !

La NASA recommande également de se placer loin de la ville et de ses lumières, dans un site qui offre une vue dégagée du ciel. Un ciel bien sombre constitue en effet le meilleur moyen de voir les traînées lumineuses répandues par cette pluie de météores.

Cependant, ne vous attendez pas non plus à voir des trainées enflammées traverser le ciel, comme c’est le cas pour les Perséides. Les Delta aquarides du Sud sont moins visibles que ces dernières, ce qui n’entame en rien l’intérêt de la communauté scientifique et des passionnés d’astronomie pour cet événement dont l’origine demeure assez incertaine.

Cette pluie de météores tient son nom de la zone d’où elle semble provenir, non loin d’une étoile nommée Delta Aquarii, située dans la constellation du Verseau. Le phénomène tiendrait, selon la NASA, du passage de la Terre à travers les débris laissés par la comète 96P/Machholtz. Une autre hypothèse suggère cependant qu’elle proviendrait de comètes appelées Marsden et Kracht qui découleraient elles-mêmes de la rupture de 96P.

On distingue deux types de Delta aquarides, celles du Sud (actuellement observables) et celles du Nord. La période des Delta aquarides du Nord est très proche de celle des autres (entre le 15 juillet et le 25 août). Leur pic d’intensité lui, est décalé et se situe autour du 8 août.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Initiation à l’astronomie« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s