Le poisson-lune, l’une des créatures marines les plus bizarres au monde

Le poisson-lune, aussi appelé « môle » ou Mola mola est un poisson hors du commun. Il peut mesurer jusqu’à trois mètres de long et peser plus de mille kilos. Mais il possède également bien d’autres propriétés, plus surprenantes les unes que les autres.

Ce poisson n’en a pas l’air mais il est un géant dans sa catégorie et pour cause, sa masse atteint en moyenne les 1.000 kilogrammes. Un record qui fait de lui le poisson osseux le plus lourd existant sur Terre. Appartenant à la famille des Molidae, cette étrange créature marine est connue sous le nom de poisson-lune ou Mola mola.

Mais ses mensurations hors normes ne sont pas sa seule particularité. Ce poisson qu n’a pas de queue, ressemble un peu à une énorme tête dans laquelle sont plantées deux nageoires dorsales. Peu épais par rapport à sa hauteur, le poisson-lune possède deux yeux, situés de part et d’autre de son crâne proéminent. Il a ainsi développé une technique des plus efficaces pour surveiller les prédateurs tels que les mouettes.

Mola mola géant

Mola mola géant ou poisson lune (Source : Franck Fauvel)

Il remonte à la surface de l’eau et s’allonge sur une seule de ses faces afin de permettre à l’un de ses deux yeux de regarder vers le ciel. Plus surprenant encore, son corps n’est pas surmonté d’écailles mais de pointes et d’une couche épaisse de mucus. En cas d’attaque de prédateurs, il peut également changer de couleur, passant ainsi du clair au foncé.

Son alimentation est essentiellement constituée de méduses, mais ces proies étant pauvres en calories, le poisson doit en consommer une grande quantité. Son régime alimentaire comprend également des calmars ou encore des crustacés que Mola mola parvient à manger grâce à sa bouche très efficace et robuste.

La femelle pond des millions d’œufs à la fois, de seulement 2,5 millimètres de diamètre, qui grandiront en multipliant leur taille des milliers de fois. Plutôt impressionnant lorsque l’on sait que les spécimens adultes peuvent mesurer jusqu’à trois mètres. Mais le Mola mola ne cesse en réalité jamais de grandir jusqu’à sa mort.

La môle est considérée dans certains pays comme un mets d’exception, mais la commercialisation de sa chair est interdite au sein de l’Union Européenne.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Espèces en danger de la mer des Caraïbes« , ainsi que la page Milieu marin/Biodiversité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s