Le niveau de la mer montera inévitablement d’un mètre d’ici un siècle ou deux, selon la NASA

Des scientifiques de la NASA mènent actuellement une étude intensive de la montée du niveau des océans à travers le monde. Selon leurs conclusions, il serait désormais inévitable que les mers du globe montent d’environ un mètre d’ici un siècle ou deux.

Les océans terrestres ont monté d’environ huit centimètres en moyenne depuis 1992, mais certains endroits ont connu une montée de plus de 25 centimètres sur la même période. Ces données sont issues de recherches menées par la NASA et ces partenaires qui, au cours des vingt dernières années, ont mis en place des missions satellites visant à étudier la montée des océans à travers le monde.

Cette semaine, la NASA a fait part des conclusions croisées de ces différentes missions et elles sont préoccupantes. D’après les scientifiques, une montée des océans d’environ un mètre serait désormais devenue inévitable et pourrait se produire d’ici un siècle ou deux. En cause : l’expansion des océans et la fonte des glaciers du globe, des phénomènes tout deux accélérés par le changement climatique.

« Au vu de ce que nous savons au sujet de comment les océans s’étendent en se réchauffant et de comment les calottes glaciaires et glaciers ajoutent de l’eau aux océans, il est pratiquement certain que nous aurons une montée du niveau de la mer d’au moins 0,9 mètre, et probablement plus », a expliqué Steve Nerem de l’Université du Colorado repris dans un communiqué de la NASA.

Montée niveau mer

« Mais nous ne savons pas si cela va se produire dans un siècle ou dans plus longtemps », a poursuivi le scientifique.

En 2013, un rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a révélé que le niveau de la mer avait atteint un record avec un rythme de 3,2 millimètres par an. Une tendance qui a poussé les experts à estimer par la suite, une montée des océans de 30 à 90 centimètres d’ici la fin du siècle. Les nouvelles données obtenues par la NASA et ces partenaires pointent vers la fourchette haute des prévisions.

Les scientifiques suggèrent qu’un tiers de la montée des océans est causée par une expansion des eaux plus chaudes, un autre tiers par la perte de glace au niveau des calottes du Groenland et de l’Antarctique et enfin le dernier tiers par la fonte des glaciers. Mais l’avenir des calottes glaciaires polaires pourrait changer le ratio et produire une augmentation plus rapide au cours des prochaines décennies.

« Une chose que l’on a apprise, c’est que les calottes glaciaires fondent plus vite qu’on ne le pensait jusque-là », a précisé Josh Willis, océanographe de la NASA. Selon les mesures satellites, le Groenland qui s’étend sur 1,7 millions de kilomètres carrés, a perdu en moyenne 303 gigatonnes de glace par an au cours de la dernière décennie. L’Antarctique lui, couvre 14 millions de km2 et a perdu en moyenne 118 gigatonnes de glace par an.

Ces chiffres inquiètent les scientifiques car le phénomène a le pouvoir d’accélérer considérablement la montée des eaux. « Nous avons vu en étudiant les données sur le paléoclimat que le niveau des mers peut monter jusqu’à 3 mètres en un siècle ou deux, si les calottes glaciaires fondent rapidement », a souligné Tom Wagner, un autre scientifique de la NASA.

Actuellement, « plus de 150 millions de personnes, principalement en Asie, vivent dans des zones situées à moins d’un mètre de l’actuel niveau des mers », a indiqué Michael Freilich, directeur de la division Sciences de la Terre au siège de la NASA à Washington. « La montée du niveau des mers a donc un impact très important ». Si les océans montaient réellement d’un mètre en peu de temps, certains territoires pourraient être rapidement noyés sous les eaux.

« Aux États-Unis la montée des eaux va changer le tracé de nos côtes, notamment dans des Etats comme la Floride. Certaines îles du Pacifique pourraient être entièrement éliminées et des grandes villes comme Dhaka, au Bangladesh, Singapour ou Tokyo seront grandement touchées », a prévenu M. Freilich repris par l’AFP. Et les conséquences de la montée des eaux peuvent déjà être observées à certains endroits.

Le scientifique a en effet noté que déjà aujourd’hui les grandes marées causent des inondations dans certaines rues de Miami, ce qui n’était pas le cas par le passé. Pour en savoir plus et suivre le phénomène, la NASA et les autres organisations entendent donc poursuivre l’étude de la montée du niveau des océans et des facteurs qui pourraient l’accroitre, notamment la fonte des glaces.

« Nous voyons des preuves que les calottes glaciaires se réveillent, mais nous devons mieux les comprendre avant de pouvoir dire que nous entrons dans une nouvelle ère de fonte rapide des glaces », a conclu Tom Wagner.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Risques majeurs.

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Le niveau de la mer montera inévitablement d’un mètre d’ici un siècle ou deux, selon la NASA »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s