Le lac Bellandur est tellement pollué en Inde qu’il mousse et prend feu

Depuis quelques mois, le lac Bellandur de la ville de Bangalore en Inde, est recouvert de mousse. Le phénomène résulte de l’accumulation de produits chimiques, ce qui pousse le lac à s’enflammer parfois spontanément.

A première vue, le paysage ci-dessus peut ressembler à une vaste étendue de neige. Toutefois, la nature de cette couverture blanche n’a rien de naturelle. Il s’agit en effet d’une mousse chimique formée sur le lac Bellandur, en Inde. Un phénomène extrêmement rare et préoccupant.

Plusieurs fois entre mai et octobre 2015, l’étendue d’eau de la ville de Bangalore s’est mise à mousser et à prendre feu spontanément. Si cette scène apocalyptique semble sortir tout droit d’un scénario de science-fiction, il s’agit toutefois d’une situation bien réelle qui se manifeste lorsque l’eau est saturée en produits chimiques.

Bangalore est la troisième grande ville d’Inde et l’une des plus industrielles. Au sein de cette dernière siègent de nombreuses entreprises de renom. Le développement économique y est très favorable mais les réglementations environnementales tardent à être mises en place, entrainant des situations extrêmement dramatiques.

Pollution lac de Bellandur

A cause de la pollution, un lac prend feu dans le sud de l’Inde (Source : France 2).

Le lac Bellandur, de 3,6 kilomètres carrés, se situe à une trentaine de kilomètres de la ville. Chaque jour, il reçoit environ 500 millions de litres d’eaux usées non-traitées. En conséquence, une couche d’huile et de mousse toxique s’est formée à la surface des eaux. Il arrive même régulièrement que ces formations prennent feu spontanément.

Selon la Commission de contrôle de la Pollution, la réaction de combustion résulte d’une accumulation de méthane et d’autres produits chimiques industriels. Les flammes générées spontanément ne sont pas le seul risque que représente le lac pollué.

Les habitants craignent en effet principalement la pluie qui entraine à chaque fois une augmentation du niveau de la mousse. 

Dans des moments extrêmement critiques, la couche blanchâtre peut atteindre plus d’un mètre de haut et arriver jusqu’aux habitations.

« Chaque fois qu’il pleut et que l’eau coule, la mousse s’élève et passer à côté devient risqué », a témoigné au NewIndianExpress, Vishruth qui vit à une trentaine de mètres du lac. « A cause de la mousse, la visibilité est réduite et la zone sent aussi mauvais », a-t-il poursuivi. Plus inquiétant, les autorités sanitaires ont enregistré plusieurs cas d’irritations oculaires directement liées aux produits chimiques véhiculés.

Les habitants sont désormais tellement désespérés qu’ils ont créé une page Facebook pour attirer l’attention sur le problème. Nagesh Aras, activiste environnemental a indiqué au LATimes qu’une catastrophe était proche si aucune action n’était prise. « Nous devons changer de direction mais c’est comme tenter de pousser le Titanic à faire demi-tour ».

« Il y a un iceberg en face, mais le capitaine ne l’a même pas vu. Et c’est la tragédie avec les feux. Nous essayons d’expliquer que c’est juste la partie émergée de l’iceberg », a-t-il conclu.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Regards sur la pollution« , ainsi que la page Environnement/Santé.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s