La Grande tache rouge de Jupiter est bel et bien en train de rétrécir

En réalisant une cartographie extrêmement détaillée de la planète Jupiter, un groupe d’astronomes a découvert une nouvelle preuve confirmant que l’immense tempête qui fait rage dans l’atmosphère de la géante gazeuse est en train de rétrécir.

Et si l’une des caractéristiques les plus remarquables de la planète Jupiter venait à disparaître ? Nous parlons bien entendu de sa mythique « Grande tache rouge » (GTR), un gigantesque ouragan mesurant trois fois la taille de la Terre qui fait rage sur la géante gazeuse depuis plusieurs centaines d’années.

De récentes images capturées par le télescope spatial Hubble de la NASA semblent montrer que la GTR de Jupiter est effectivement en train de rétrécir. « Chaque fois que nous regardons Jupiter, nous avons des soupçons captivants que quelque chose de vraiment excitant a lieu. Cette fois-ci ne fait pas exception, » a commenté dans un communiqué Amy Simon, une scientifique de l’agence spatiale américaine.

Amy Simon et son équipe ont récemment produit deux cartes très précises de la surface de Jupiter grâce au télescope spatial Hubble. Elle leur ont permis de mesurer avec précision la GTR, mais aussi de calculer la vitesse des vents dans l’atmosphère de la planète. Les astronomes ont ainsi enregistré des rafales soufflant à plus de 530 km/h.

Jupiter tache rouge

La Grande Tache rouge tourne dans l’atmosphère de Jupiter depuis au moins 350 ans. Mais, depuis quelques années, sa taille diminue de façon spectaculaire. On la voit ici photographiée en 2014 par le télescope spatial Hubble. (Source : NASA/ESA)

Mais surtout, ils ont pu confirmer une tendance déjà observée ces dernières années : la GTR est en train de rétrécir ! Ainsi, son axe le plus long s’est raccourci de 240 kilomètres depuis l’an dernier. Les chercheurs ont même noté que l’immense tempête rétrécissait de plus en plus vite ces derniers temps.

Vous avez en plus sans doute remarqué que les images récentes de la GTR n’étaient pas si rouges que cela. Dans leur communiqué, les scientifiques ont noté que l’ouragan de Jupiter était devenu orange de nos jours.

Ces images exceptionnelles n’ont pas seulement permis d’étudier l’évolution de la GTR, mais aussi d’observer de nouvelles formations dans l’atmosphère de Jupiter. Ainsi, Amy Simon et son équipe ont remarqué une étrange forme en filament tourbillonner dans la tempête géante. Mais la découverte la plus marquante reste celle d’un type de vague extrêmement rare dans l’atmosphère de Jupiter.

Ce phénomène n’avait été observé qu’une seule fois : « Jusqu’à maintenant, nous pensions que la vague vue par la sonde Voyager 2 était un pur hasard. Mais il se trouve qu’elle est juste rare, » a expliqué Glenn Orton, un des astronomes de l’équipe d’Amy Simon. Les chercheurs ont expliqué que cette formation ressemblait beaucoup à un type de vagues qui apparait dans notre atmosphère avant la formation d’un cyclone.

Afin d’en savoir plus sur ces phénomènes, les scientifiques comptent poursuivre leurs observations. Ils devraient aussi bientôt publier de nouvelles cartographies des planètes Saturne, Neptune et Uranus.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Promenade spatiale au fil des ondes« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s