Plus de 70 morts dans un violent séisme en Asie du Sud

Un violent séisme d’une magnitude de 7,5 a eu lieu, lundi 26 octobre, dont l’épicentre se situait dans le nord-est de l’Afghanistan, selon l’Institut américain de géologie (USGS). Les premières informations laissent à penser que le nord du Pakistan fait partie des zones les plus touchées. Dans l’ensemble de la région, au moins 70 personnes ont été tuées.

Les autorités pakistanaises font état, en fin de matinée, de 52 morts provoqués par le séisme. Au moins 28 personnes ont été tuées dans les zones tribales du nord du pays, frontalières de l’Afghanistan où se trouve l’épicentre du séisme.

Vingt autres ont péri dans le nord-ouest, trois dans la région de Gilgit-Balistan, et une personne dans la partie pakistanaise du Cachemire. Le chef des urgences d’un hôpital gouvernemental a également compté plus de 100 blessés à Peshawar.

« Nous espérons que le nombre de victimes ne sera pas aussi important qu’en 2005 », a indiqué un responsable de l’Autorité pakistanaise de gestion des catastrophes naturelles à l’AFP. Le 8 octobre 2005, un séisme de magnitude 7,6, dont l’épicentre était proche de celui de lundi, avait fait plus de 75 000 morts et détruit les foyers de 3,5 millions de personnes.

Séisme Pakistan 26/10/2015

Le mur d’enceinte d’un fort militaire de Peshawar s’est effondré après la secousse (Source : AFP).

En Afghanistan, la région montagneuse de l’Hindu Kush, en pleine zone contrôlée par les talibans, a été particulièrement touchée. L’épicentre se trouvait précisément dans les montagnes reculées du Badakhshan, à l’extrême nord-est du pays, où des centaines de maisons ont été détruites et où la communication est presque impossible.

A Taloqan, dans le nord du pays, 12 écolières ont été tuées dans une bousculade alors qu’elles tentaient de fuir leur établissement qui menaçait de s’effondrer.

Dans la province orientale de Nangarhar, au moins six personnes ont également été tuées et 69 autres blessées. Dans la capitale Kaboul, à 250 kilomètres de l’épicentre, l’électricité a été presque totalement coupée.

En Inde, à New Delhi, le tremblement de terre a été ressenti plus violemment que lors du séisme qui avait été fortement frappé le Népal en avril. Au cours de la longue secousse — près d’une minute —, les habitants sont sortis dans la rue et le métro a arrêté de circuler. Mais aucun dégât majeur n’a pour le moment été constaté, hormis quelques fissures.

Source : Le Monde/AFP/AP/Reuters

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « La machine Terre » et « Quand la terre tremble…« , ainsi que la page Risques majeurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s