Une énorme boule de feu observée dans le ciel de Géorgie

Une énorme boule de feu a été identifiée dans le ciel de la Géorgie, aux États-Unis le 17 décembre 2015. L’objet lumineux a été identifié par la NASA grâce à six caméras d’observation installées dans la région.

Un gros objet a traversé le ciel du sud-est des États-Unis la nuit du 17 décembre. La boule de feu a été signalée par quelques résidents de l’Etat de Géorgie. Alertée de cette manière sur cette observation singulière, la NASA a décidé de passer en revue tous les enregistrements pris ce soir là par les six caméras d’observation du ciel installées dans la région.

En analysant l’intégralité de ce matériel à disposition, l’agence spatiale américaine est parvenue à identifier plusieurs preuves attestant la présence de l’objet. Celles-ci se composent non seulement d’images fixes mais aussi de séquences animées.

Selon la NASA, le météore serait à l’origine un gros débris d’astéroïde. Grâce à la luminosité émise par ce fragment en chute libre dans l’atmosphère terrestre, les chercheurs sont parvenus à estimer son envergure.

Météore Géorgie 17/12/2015

La boule de feu en bas de l’écran a été capturée par une des caméras de la NASA.

Les résultats des analyses indiquent un poids d’au moins 65 kilogrammes pour une taille d’environ 40 centimètres de diamètre. Pour les scientifiques, il s’agit d’une masse importante de matière en combustion dans l’atmosphère. L’objet se dirigeait par ailleurs vers le sud à une vitesse d’environ 46.600 kilomètres par heure.

Sur une des vidéos capturées par la NASA, on peut voir la boule de feu apparaître durant cinq secondes en bas de l’écran. Celle-ci se présente sous la forme d’une petite trainée lumineuse de la taille d’une épingle qui grandit et gagne en intensité à mesure que l’objet se rapproche avant de disparaître du champ de la caméra.

« Le météore a ralenti à une vitesse de 14.400 kilomètres par heure, à tel point qu’il a finalement cessé de produire de la lumière en se consumant », souligne la NASA dans un communiqué. Aucun signalement de météorite n’a été réalisé, suggérant que l’objet s’est probablement totalement désintégré.

L’agence spatiale travaille depuis quelques temps sur le projet « All-sky Fireball Network » qui vise à identifier à l’aide de caméras ces objets en transit dans l’atmosphère, plus brillants que la planète Vénus.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s