Des images inédites de la planète naine Cérès, rasée de près par Dawn

Avant que New Horizons ne visite Pluton, une sonde spatiale avait déjà rejoint une planète naine dans le Système solaire : Cérès. La sonde Dawn de la NASA est maintenant sur son orbite la plus proche de la surface de Cérès et ce pour une durée indéterminée. De nouvelles images sont arrivées, plus précises que les précédentes.

Le 1er janvier 2016, il y aura exactement 215 ans que Cérès aura été découverte par l’astronome Giuseppe Piazzi. Cette planète naine (dans le sens actuel de cette expression) devint ainsi le premier membre connu de ce qui allait devenir la ceinture d’astéroïdes, située entre les orbites des planètes Mars et Jupiter. Avec un diamètre d’environ 950 kilomètres, Cérès est le plus grand et le plus massif objet de cette ceinture et fut considéré à l’époque de sa découverte comme une nouvelle planète du Système solaire. Les astronomes allemands de l’époque firent des gorges chaudes de la thèse que venait de passer le philosophe Georg Wilhelm Friedrich Hegel en vue d’obtenir le titre de Privat-docent de l’université d’Iéna. Intitulée Dissertatio philosophica de orbitis planetarum, elle se proposait de démontrer, juste avant l’annonce de Piazzi, qu’il ne pouvait pas exister d’autres planètes dans le Système solaire que celles déjà connues. Le duc Ernst von Gotha envoya d’ailleurs à son ami l’astronome Von Zach un exemplaire de la thèse avec cette mention : Monumentum insaniae saeculi decimi noni (monument à la folie du XIXe siècle).

Nous sommes bien loin de cette époque et, cette année, la sonde Dawn de la NASA s’est même mise en orbite autour de Cérès, devenant le premier engin de l’humanité ayant visité une planète naine après avoir étudié la protoplanète Vesta. La NASA vient de faire savoir que Dawn avait finalement rejoint sa plus basse orbite autour de Cérès et qu’elle allait y rester pour une durée indéterminée. Les premières images prises depuis cette orbite sont déjà arrivées. Elles montrent notamment la surface de l’hémisphère sud de Cérès telle qu’elle a été photographiée le 10 décembre 2015 à une altitude d’environ 385 kilomètres.

Cérès pôle sud

Le pôle sud de la planète naine Cérès. Les rayons du Soleil y sont rasants, projetant de grandes ombres dans les cratères. L’image figure parmi la dernière livraison de la sonde Dawn, désormais installée sur une orbite très basse. (Source : NASA)

La résolution atteinte est spectaculaire puisqu’elle est désormais d’environ 35 mètres par pixel. Elle permet d’admirer la chaîne de cratères nommée Gerber Catena ainsi que des dépressions et des sortes de rayures probablement causées par la contraction thermique de la planète naine en train de se refroidir mais aussi des contraintes tectoniques provoquées par des impacts de petits corps célestes et le poids de montagnes. Les planétologues vont sûrement nous en dire plus à ce sujet dans les années à venir car ces structures pourraient être bavardes sur le thème de l’histoire et de la constitution interne de Cérès.

Cérès cratères Gerber Catena

La chaîne de cratères Gerber Catena photographiée par la sonde Dawn alors qu’elle rasait la surface de Cérès, à environ 385 km d’altitude. (Source : NASA)

Ces chercheurs profiteront aussi des données fournies par l’étude de la composition minéralogique de la surface de la planète naine grâce aux instruments de Dawn qui permettent déjà de faire des analyses spectroscopiques dans le visible et l’infrarouge. Des capteurs permettent aussi de mesurer des flux de neutrons et de rayons gamma qui trahissent la présence et les abondances de certains éléments chimiques. On sait d’ailleurs déjà que les fameuses taches brillantes observées dans des cratères comme Occator sont constituées de sels, probablement du sulfate de magnésium.

Mais il y a plus fascinant. Cérès contient peut-être ou a contenu sous sa surface un océan d’eau liquide où la vie aurait pu apparaître. Dawn pourrait peut-être rendre plus crédible cette hypothèse qu’une future mission avec un rover pourrait tester, révolutionnant éventuellement l’exobiologie.

Source : Futura-Sciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Question d’espace« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s