Pollution : la Méditerranée est « sur le chemin du burn out », selon WWF

Cette mer semi-fermée doit notamment faire face à un accroissement « sans précédent » de l’exploration pétrolière et gazière.

La Méditerranée, qui abrite entre 4 % et 18 % des espèces marines connues, réparties sur une surface couvrant moins de 1 % des océans mondiaux, est « sur le chemin du burn-out », a averti, ce mardi, WWF-France.

Selon l’organisation environnementale qui publie un rapport intitulé La Méditerranée à la croisée des chemins : le Far West ou le développement soutenable, cette mer semi-fermée connaîtrait « un développement économique inédit » qui menace des écosystèmes « déjà dégradés » et des espèces en danger.

La méditerranée ferait notamment face à un accroissement « sans précédent » de l’exploration pétrolière et gazière. Des contrats d’exploration pétrolière et gazière offshore qui « portent aujourd’hui sur plus de 20 % de la mer Méditerranée et pourraient bientôt s’étendre au double de cette surface », estime ainsi le WWF.

Méditerranée sous pression

La Méditerranée est en mauvaise santé et le développement de l’économie marine va empirer la situation (Source : WWF).

Les projets d’exploration d’hydrocarbures et les activités de forages essaiment, en effet, dans toute la Méditerranée depuis plusieurs années. Et selon l’ONG, « la production pétrolière en mer pourrait progresser de 60 % entre 2010 et 2020 dans la région méditerranéenne, passant de 0,7 million de barils par jour à 1,12 million ».

Outre l’exploration pétrolière et gazière, il ne faut pas oublier ces secteurs traditionnels de l’économie maritime (le transport, le tourisme, l’aquaculture) qui « se développent de manière exponentielle et devraient poursuivre leur croissance au cours des 20 prochaines années, à l’exception de la pêche professionnelle ».

Le transport maritime devrait ainsi doubler d’ici à 2030. Et « les arrivées de touristes internationaux en Méditerranée devraient augmenter de 60 % entre 2015 et 2030 pour atteindre la barre des 500 millions en 2030 ».

A l’échelle de la Méditerranée, « 5.000 kilomètres de littoral supplémentaires vont être artificialisés » (construction de routes, d’immeubles…) d’ici à 2025, par rapport à 2005, estime encore WWF.

Exploitations hydrocarbures Méditerranée

Zones ouvertes à l’exploration d’hydrocarbures en Méditerranée (Source : WWF).

Enfin, l’ONG anticipe aussi « une expansion » de l’exploitation minière. « Cette évolution crée une compétition grandissante entre secteurs pour une superficie et des ressources marines limitées », ce qui entraîne « de nouveaux impacts sur des écosystèmes déjà sous pression », souligne le WWF.

Alors que « 90 % des stocks de poissons sont surexploités », le WWF s’attend également à « un recul » de la pêche professionnelle dans la région méditerranéenne. Le développement d’activités comme l’exploitation minière des fonds marins et l’extraction d’hydrocarbures « vont clairement contribuer à aggraver » la situation.

Pour éviter ce « burn-out », l’ONG réclame alors la création d’aires marines protégées au-delà des eaux territoriales, la régulation du trafic maritime ou encore, la mise en place de dispositifs anticollision pour les cétacés. Pour rappel, l’UE s’est fixé pour objectif un retour au « bon état écologique » des eaux marines européennes au plus tard en 2020.

Source : 20 Minutes

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Espèces en danger de la mer des Caraïbes« , ainsi que la page Milieu marin/Biodiversité.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s