L’opération de remorquage du cargo « Modern-Express » est « un succès »

Le cargo Modern-Express, qui est à la dérive depuis le 26 janvier dans le golfe de Gascogne, fait l’objet, lundi 1er février, d’une dernière tentative de remorquage. L’opération a commencé peu après 8 h 30, alors que le navire se trouve désormais à 44 km seulement du sud-ouest du bassin d’Arcachon.

Louis-Xavier Renaux, le porte-parole de la préfecture maritime de l’Atlantique, a annoncé à la mi-journée que l’opération était « un succès » et que le remorquage avait bien commencé. « La priorité est d’éloigner [le navire] des côtes », a souligné M. Renaux, rappelant que les câbles reliant le bateau au remorqueur espagnol Centaurus pouvaient à tout moment se rompre. Le convoi fait actuellement route vers l’ouest à 3 nœuds (5,4 km/h).

Ensuite, les autorités devront trouver un « port-refuge », dans une zone calme, abritée du vent, où le cargo pourra être redressé – il est actuellement incliné à 40-50 degrés. Des discussions sont en cours pour déterminer où se trouvera ce port.

Lundi matin, quatre spécialistes de Smit Salvage, une société néerlandaise experte en renflouement engagée par l’armateur, ont réussi à passer des câbles entre le navire et le Centaurus.

Modern Express 29/01/2016

Le cargo Modern Express en détresse le 29 janvier 2016 (Source : Reuters/Marine Nationale)

Les conditions d’intervention étaient plus clémentes que ces derniers jours : dimanche, une météo hostile – avec des rafales à 80 km/h le matin et à 50 km/h en fin de journée, et des creux de près de 6 mètres – avait empêché toute tentative d’hélitreuiller sur le cargo des experts en renflouement.

Le navire de 164 mètres de long aurait pu s’échouer sur la côte landaise « entre Biscarrosse et Lit-et-Mixe entre mardi 9 heures et mardi 23 heures », selon la préfecture des Landes. Si ce risque s’éloigne, grâce au succès des opérations de remorquage, la préfète Nathalie Marthien a annoncé que des moyens resteraient mobilisés « jusqu’à mardi matin ».

Dérive Modern Express

La dérive du cargo Modern Express dans le golfe de Gascogne

Trois communes sont particulièrement vigilantes : Mimizan, Contis et Moliets. Toutes les trois ont des courants d’eau douce qui se déversent dans l’océan et inversement, en fonction des marées, de l’eau de mer qui pénètrent dans ces chenaux à l’éco-système riche mais fragile. Le courant d’Huchet est même classé réserve naturelle depuis 1981.

Après un repérage de ces sites sensibles ce lundi matin, les personnels techniques des communes et les sapeurs-pompiers des Landes vont déployer cet après-midi, des barrages et filets destinés à protéger les courants de Contis, de Mimizan et d’Huchet à Moliets. Du matériel dédié au nettoyage et à la protection des plages sera également stocké à titre préventif à Mimizan dès cet après-midi. Enfin, les trois collectivités balnéaires préparent l’activation éventuelle de leur plan communal de sauvegarde et de leurs moyens techniques et humains dédiés au nettoyage des plages.

Les plans antipollution Polmar mer et terre seront aussi déclenchés localement si le bateau doit s’échouer. En cas d’impact avec la terre, des brèches pourraient en effet se produire dans les soutes du cargo, qui transporte 300 tonnes de gazole de propulsion. Le préfet maritime a toutefois assuré qu’il « ne craint pas du tout de marée noire ». A titre de comparaison, le pétrolier Prestige, naufragé en 2002 au large de la Galice, transportait 77 000 tonnes de fioul.

Le Modern-Express, cargo récent (2001) immatriculé au Panama, transportait du Gabon vers Le Havre 3 600 tonnes de grumes de bois et des engins de travaux lorsqu’il a émis, mardi, un signal de détresse à 280 km de la pointe nord-ouest de l’Espagne, à la suite d’une forte gîte, probablement due à un désarrimage de sa cargaison. Ses vingt-deux hommes d’équipage, philippins, avaient été évacués par des hélicoptères espagnols.

Source : Le Monde/AFP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s