La Vallée de la Mort, l’un des lieux les plus arides, se recouvre d’un incroyable tapis de fleurs

Depuis quelques semaines, la Vallée de la Mort aux Etats-Unis connait un remarquable phénomène : elle se recouvre peu à peu de milliers de fleurs. Un « super bloom » rare dans cette région, l’une des plus arides de la planète, mais qui devrait s’accentuer au cours des prochaines semaines.

Un désert qui se remplit de fleurs, ça parait incroyable et pourtant, c’est bel et bien ce qui se produit actuellement aux États-Unis, plus précisément dans la Vallée de la Mort. Cette vallée fait partie du désert des Mojaves situé en Californie et comme son nom l’indique, elle ne connait pas des conditions climatiques très clémentes.

Il s’agit même de l’endroit le plus sec et le chaud du continent américain. Cela n’empêche pas quelques fleurs d’y pousser de façon disséminée. Mais ces dernières semaines, c’est une floraison totalement exceptionnelle que connait la vallée. Un phénomène que les gardiens du parc ont nommé « super bloom » et qu’ils suivent attentivement.

Les premières fleurs ont commencé à sortir fin janvier et depuis les éclosions se succèdent, comme le montrent les images relayées par le parc. « Je vis dans la Vallée de la Mort depuis 25 ans et j’ai vu de nombreuses floraisons. Je pensais toujours que j’assistais à des floraisons incroyables, j’étais très excité. Jusqu’à ce que je vois l’une de ces super floraisons », confie Alan Van Valkenburg dans une vidéo.

Vallée de la Mort

Vallée de la Mort

Le super bloom est un évènement rarissime mais il s’est déjà produit au cours des dernières décennies : en 1998 et 2005. A l’instar de 2015, ces années ont été marquées par le phénomène climatique El Niño. Ce dernier a provoqué la formation de tempêtes inhabituelles à l’automne dernier qui ont entrainé des pluies très intenses sur la Vallée de la Mort.

« Quand vous avez les conditions parfaites, la parfaite tempête pour ainsi dire, les fleurs peuvent toutes éclore en même temps », précise Alan Van Valkenburg. Leur densité comme leur variété sont alors exceptionnelles, créant un parterre aux multiples couleurs, du violet au jaune en passant par le rouge et le blanc.

Nombre de ces espèces florales sont endémiques, ce qui signifie qu’elles ne poussent que là-bas, dans le désert. Mais elles sont aussi éphémères et les lois de la Vallée de la Mort finiront pas reprendre le dessus et causer leur disparition. « Elles ne sont là que pour un moment », souligne Van Valkenburg, « et ensuite, ça s’efface ». Mais les fleurs auront le temps d’attirer les pollinisateurs pour assurer de futures floraisons.

D’ailleurs, les gardiens pensent que le phénomène va continuer de s’intensifier pendant les prochaines semaines et se maintenir jusqu’à la mi-mars. De quoi laisser le temps aux amoureux de la nature de venir assister au spectacle. « Jusqu’à que je vois mon premier super bloom en 1998 […] je n’aurais jamais imaginé que tant de vie pouvait exister ici dans une abondance aussi stupéfiante et une beauté aussi intense », conclut le ranger.

Source : Maxisciences

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s