Mars : comment un volcan géant a transformé la surface de la planète rouge

Une équipe de chercheurs a réussi à démontrer que la planète Mars a connu un grand basculement qui a complètement refaçonné sa surface il y a 3,5 milliards d’années. Un phénomène qui a été déclenché par un gigantesque édifice volcanique, le dôme de Tharsis.

Mars n’a pas toujours eu le visage que nous lui connaissons aujourd’hui. Il y a 4 milliards d’années, la planète était loin de ressembler à un désert aride aux tons rougeâtres. Les scientifiques pensent même qu’elle abritait un gigantesque océan. Si l’origine de la transformation de Mars reste floue, des chercheurs français viennent de percer l’un de ses secrets.

Il y a 3,5 milliards d’années, la planète rouge a connu un grand basculement qui a complètement refaçonné sa surface. « Ce n’est pas l’axe de rotation de Mars qui a bougé mais les parties externes (manteau, croûte) qui ont tourné par rapport au noyau interne », indique le CNRS dans un communiqué. Autrement dit, c’est comme si l’on faisait tourner la chair d’un abricot autour de son noyau !

Ce phénomène n’est pas une nouveauté, il avait déjà été prédit théoriquement. Toutefois, aucun scientifique ne l’avait encore démontré. Et l’équipe qui publie ses travaux dans la revue Nature a même confirmé l’identité du coupable : un édifice volcanique connue sous le nom de renflement ou dôme de Tharsis.

Dôme de Tharsis

Principaux volcans du dôme de Tharsis.

S’étendant sur un plateau de plus de 5.000 kilomètres de diamètre, le dôme de Tharsis est « énorme, démentiel par rapport à la taille de Mars », souligne Sylvain Bouley, géomorphologue à l’Université Paris-Sud et coauteur de l’étude. Il est 10.000 fois plus massif que le volcan Mauna Loa, plus grand volcan terrestre, et mesure presque la taille de la France.

C’est ainsi en se formant que cette gigantesque structure a fait basculer Mars. Selon les chercheurs, sa création a démarré il y a plus de 3,7 milliards d’années. Elle s’est ensuite poursuivie pendant des centaines de millions d’années, permettant au dôme d’atteindre environ 12 km d’épaisseur en moyenne et 1 milliard de milliards de tonnes.

« Une masse telle qu’elle a fait pivoter la croûte et le manteau de Mars », indique le communiqué. Le dôme se serait alors retrouvé sur une nouvelle position, à savoir au niveau de l’équateur. Au final, Mars aurait basculé de 20 à 25°, selon les calculs des chercheurs, modifiant complètement la position des pôles de la planète.

« Si un tel basculement se produisait sur Terre, Paris se retrouverait sur le cercle polaire. On verrait des aurores boréales en France et on ferait du vin au Soudan », illustre Sylvain Bouley pour l’AFP.

En 2010, un scientifique de l’Université d’Arizona, Isamu Matsuyama, avait déjà démontré grâce à un modèle géophysique que, si on retire le dôme de Tharsis, la planète s’oriente différemment par rapport à son axe. Le chercheur français et ses collègues sont allés plus loin et ont abouti à des résultats cohérents avec ceux de Matsuyama.

Leurs conclusions permettent ainsi de résoudre certains mystères martiens tels que la position des lits d’anciennes rivières. Jusqu’ici, les scientifiques ne parvenaient pas à expliquer pourquoi les cours d’eau s’étaient formés à ces endroits, de façon un peu aléatoire. En réalité, si l’on prend en compte le basculement, « les rivières étaient toutes réparties sur une bande tropicale sud ».

Il en va de même pour des réservoirs souterrains de glace observés loin des pôles sans que l’on explique pourquoi. Si l’on rebascule la planète, deux d’entre eux sont ramenés au niveau des pôles. « Tout s’imbrique parfaitement », souligne Bouley. L’étude bouleverse ainsi notre représentation de Mars telle qu’elle était il y a 4 milliards d’années mais elle modifie aussi profondément la chronologie des évènements.

Jusqu’ici, on supposait en effet que le dôme de Tharsis préexistait aux rivières. Les nouvelles conclusions montrent que ce n’est pas nécessairement le cas. Néanmoins, de nombreuses questions restent en suspens sur la façon dont Mars s’est transformée. Ce basculement a-t-il eu un effet sur les champs magnétiques ? A-t-il contribué à la disparition de l’atmosphère de Mars ? « Voilà quelques unes des choses qu’on ignore encore ».

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Promenade spatiale au fil des  ondes« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s