Des chercheurs découvrent une bactérie mangeuse de plastique, un nouvel espoir contre la pollution ?

Une nouvelle étude menée par des chercheurs japonais dévoile l’existence d’une nouvelle espèce de bactéries capables de décomposer le polytéréphtalate d’éthylène (PET), un type de plastique que l’on retrouve dans de nombreux objets du quotidien et donc de déchets.

Trois cents millions de tonnes, c’est la quantité de produits en plastique fabriqués chaque année dans le monde. Un chiffre qui ne manque pas d’inquiéter alors que la pollution au plastique gagne de plus en plus de terrain. Des chercheurs ont même estimé dans un récent rapport que d’ici 2050, il y aura plus de plastique dans l’océan que de poissons.

Face à un tel constat, les spécialistes tentent de découvrir de nouvelles méthodes de traitement de ces déchets et une équipe japonaise vient de dévoiler une piste plutôt inattendue. Elle a en effet identifié une espèce de bactérie capable de décomposer un type de plastique contenu dans la plupart des contenants jetables, d’après l’étude publiée dans la revue Science.

Le micro-organisme en question a été baptisé Ideonella sakaiensis. Selon ses découvreurs, le spécimen pourrait assimiler complètement le polytéréphtalate d’éthylène (PET), un plastique de type polyester saturé que l’on retrouve dans un grand nombre d’emballage plastique comme les bouteilles de boissons gazeuses par exemple.

Ideonella sakaiensis

La bactérie Ideonella sakaiensis est capable de dégrader le plastique PET.

La légèreté et résistance du PET en font un matériau aussi bien privilégié par les industries que redouté par les organisations environnementales qui pointent du doigt sa difficulté à se biodégrader. Pour remédier au problème, plusieurs projets de recherche ont été menés afin de développer de nouvelles techniques de traitement permettant d’éliminer cette matière plastique.

Le PET étant un polymère, à savoir une macromolécule constituée d’une répétition de molécules plus petites, sa décomposition consiste grossièrement à casser les liaisons entre chacune des sous-unités. De précédentes études avaient déjà identifié quelques espèces de champignon capables d’une telle entreprise. Toutefois, jamais cette faculté n’avait été observée jusqu’à présent chez une bactérie.

Ideonella sakaiensis est la première de son genre. L’organisme décompose le plastique en sécrétant deux enzymes ciblant spécifiquement les liaisons moléculaires. Sa découverte a été réalisée en récoltant et en passant au crible 250 échantillons de PET recueillis dans le sol et les eaux usées d’un site utilisé pour le recyclage des déchets plastiques.

Grâce à ces analyses, les chercheurs ont mis en évidence la colonie de bactéries mangeuses de plastique vivant sur ces échantillons. L’activité nécessite deux réactions enzymatiques pour transformer d’abord le support en un produit intermédiaire puis pour décomposer celui-ci et produire par la même occasion, le carbone nécessaire à leur croissance.

Des tests menés pour calculer le rendement de ces réactions suggèrent toutefois qu’il faut environ six semaines pour qu’une colonie d’Ideonella sakaiensis dégrade totalement un morceau de plastique de la taille d’un ongle de pouce.

L’activité des bactéries, particulièrement lente, nécessite par ailleurs le maintien d’une température constante de 30°C pour optimiser ses résultats. Si cette réaction est relativement limitée à l’heure actuelle, ses fondements laissent d’ores et déjà entrevoir de possibles applications dans les processus d’élimination des déchets.

A terme, l’activité de dégradation pourrait être intensifiée ou identifiée sur d’autres micro-organismes plus efficaces pour obtenir des solutions tangibles. En attendant ce jour, la meilleure méthode reste encore actuellement le recyclage des bouteilles en plastique, un processus qui consiste à fondre les contenants pour en faire des nouveaux.

Source : Maxisciences

Publicités

Une réflexion au sujet de « Des chercheurs découvrent une bactérie mangeuse de plastique, un nouvel espoir contre la pollution ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s