L’exoplanète « 55 Cancri e » si chaude, que de la lave coulerait à sa surface

Il fait chaud, très chaud sur cette exoplanète très proche de son étoile. Autre particularité, elle présente toujours la même face vers l’astre dont elle dépend, ce qui engendre une grande différence entre les températures diurnes et nocturnes.

Une certaine idée de l’enfer. Les températures sont dantesques à la surface de 55 Cancri e, une exoplanète distante de 40 années-lumière de nous et située dans la constellation du Cancer. Très proche de son étoile, cette planète tellurique qui fait environ huit fois la masse de la Terre et deux fois son rayon possède des températures proprement infernales. Grâce à son télescope spatial à infrarouge Spitzer, la Nasa a pu collecter 75 heures de données réparties sur un mois d’observation, en 2013.

Elles sont d’environ 2.500 degrés Celsius sur la face éclairée et d’un peu plus de 1.000 degrés sur celle plongée dans la nuit. Car cette planète possède cette particularité de présenter toujours le même côté à l’étoile autour de laquelle elle orbite, bouclant un tour complet en 18 heures. A 1,2 million de km de son étoile, 55 Cancri e reste captive de la gravité de l’astre, un peu comme la Lune (qui présente aussi toujours la même face à la Terre) reste attirée (du moins pour l’instant) par notre planète. La différence de température est importante, souligne l’équipe internationale qui a publié ces observations dans la revue Nature. « Vous ne trouverez nulle part une planète semblable à celle-ci », affirme Stephen Kane de l’Université de San Francisco, coauteur de l’étude, cité par Los Angeles Times.

55 Cancri e

Vue d’artiste de 55 Cancri e.

Cette variation de température laisse perplexes les scientifiques. Certains avancent qu’elle s’explique par l’absence d’atmosphère. Une conclusion qui contredirait de précédentes observations, consignées ici. Autre hypothèse: une activité volcanique située du côté éclairé.

C’est d’ailleurs la possible explication d’une bizarrerie, à savoir que le point le plus chaud observé à la surface de l’objet n’était pas le plus exposé aux rayons de 55 Cancri, mais un endroit situé plus à l’ouest. A défaut de certitudes, l’équipe scientifique avance que ce pic de chaleur pourrait être dû à la présence de magma « confiné sur la face exposée » et plus abondant à ce point précis de la surface de la planète.

Source : BFMTV

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Promenade spatiale au fil des ondes » et « La recherche de la vie dans l’Univers« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s