Des supernovae ont inondé la Terre de débris radioactifs il y a quelques millions d’années

Une nouvelle étude menée par une équipe internationale de chercheurs suggère que la Terre a été exposée à une pluie de débris radioactifs provenant de supernovas, il y a entre 3,2 et 1,7 millions d’années.

Une série de supernovae massives, explosions d’étoiles en fin de vie, est survenue aux abords de notre système solaire il y a quelques millions d’années. Et ces évènements n’ont pas été sans conséquence pour la Terre. C’est ce que révèle une équipe internationale de scientifiques qui affirment en avoir découvert des preuves.

Selon les chercheurs, ces explosions auraient exposé la Terre à une pluie de débris radioactifs, ayant peut-être joué un rôle dans le changement climatique. Ces conclusions se basent sur la découverte d’un isotope du fer radioactif, le fer 60, aussi bien dans des sédiments que dans la croûte des océans Pacifique, Atlantique et Indien.

Les résultats des analyses de ces échantillons ont fait l’objet d’une publication parue dans la revue Nature. Selon les auteurs de l’étude, le fer 60 représente un excellent indicateur de la survenue de supernovas.

Supernova 1993J

Vue d’artiste d’une supernova.

Lorsqu’une explosion survient, des grains de poussières contenant des éléments lourds et des isotopes radioactifs (dont le Fe 60) sont dispersés dans le voisinage cosmique, y compris sur Terre si elle se trouve sur le chemin. En théorie, il suffit donc de chercher un filon de fer 60 et dater la couche de roche dans lequel il se trouve pour remonter jusqu’à la supernova.

Le Fe 60 possède une période radioactive (ou demi-vie) de 2,6 millions d’années. C’est-à-dire qu’il faut 2,6 millions d’années pour que la moitié des isotopes présents au départ se désintègrent naturellement. De fait, tout le Fe 60 issu de la formation de la Terre vieille de plus de 4 milliards d’années, a totalement disparu.

« Le Fer 60 venu de l’espace est des milliards de fois moins abondant que le fer qui existe naturellement sur Terre », commente le Dr Anton Wallner from The Australian National University (ANU). Autant dire donc que les analyses se sont avérées particulièrement délicates et ont nécessité des techniques très sensibles.

Pour cette nouvelle étude, 120 échantillons contenant l’isotope ont été analysés, permettant de mettre en évidence une période « allant de 3,2 millions à 1,7 million d’années ». Selon Anton Wallner, il s’agit d’une époque « relativement récente en termes d’astronomie. »

Il poursuit : « Nous avons été très surpris de constater que l’âge des débris s’étendait sur 1,5 million d’années. Cela suggère qu’il y a eu une série de supernovas, l’une après l’autre. Le fait qu’elles se soient produites à un moment où la Terre se refroidissait, passant du Pliocène au Pléistocène est une coïncidence intéressante ».

Selon les auteurs de l’étude, certaines explosions se seraient déroulée à moins de 300 années-lumière de la Terre. Une distance suffisante pour que la planète bleue ait pu ressentir durant cette période d’éventuelles conséquences des rayons cosmiques. Certains suggèrent d’ailleurs que ces derniers aient pu augmenter la couverture nuageuse.

Les chercheurs soulignent toutefois qu’il s’agissait de faibles radiations ne pouvant être à l’origine de préjudice biologique direct ou d’extinctions de masse. Quant à la possibilité d’avoir pu influer sur le climat, les spécialistes restent relativement prudents.

Adrien Melott, co-auteur de l’étude conclut ainsi : « Il y a eu une baisse générale des températures qui a culminé avec les séries de glaciations du Pléistocène, bien que nous ne sachions pas s’il y a un lien entre l’activité de la supernova et les températures plus froides ».

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Initiation à l’astronomie » et « Promenade spatiale au fil des ondes« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s