Un adolescent démontre l’existence d’une cité maya encore inconnue au Mexique

Un jeune canadien de 15 ans a démontré à la NASA et aux Agences spatiales japonaise et canadienne qu’une cité maya encore inconnue existait dans une endroit « reculé et inaccessible » de la jungle mexicaine. Une découverte réalisée à partir des constellations.

A 15 ans, William Gadoury est à l’origine d’une découverte qui inspire le respect de la NASA ainsi que des Agences spatiales canadienne et japonaise. Passionné par la civilisation maya, l’adolescent s’est aperçu en étudiant 22 de leurs constellations qu’elles correspondaient à la localisation des 117 cités connues à travers le monde.

Selon le Journal de Montréal qui rapporte cette histoire, aucun scientifique n’avait encore établi de lien entre les constellations mayas et l’emplacement de leurs villes. Mais le plus gros de la découverte de William Gadoury réside surtout dans le fait que le jeune homme a eu l’idée d’étudier la 23e constellation, laquelle regroupait trois étoiles correspondant à seulement deux villes répertoriées. Selon sa théorie, une 118ème cité maya devait donc avoir été bâtie, quelque part dans la péninsule du Yucatan, au Mexique.

William Gadoury

William Gadoury a prouvé du haut de ses 15 ans l’existence d’une cité maya encore inconnue des archéologues au Mexique. Ici à l’Agence spatiale canadienne (Source : Agence spatiale canadienne).

« Je ne comprenais pas pourquoi les Mayas avaient construit leurs cités loin des rivières, sur des terres peu fertiles et dans les montagnes », a expliqué le jeune homme au quotidien. « Il fallait qu’il y ait une autre raison, et comme ils adoraient les étoiles, l’idée m’est venue de vérifier mon hypothèse. »

Des images satellites de la NASA et de l’Agence spatiale japonaise JAXA, datant de 2005, ont en effet révélé que les ruines d’une cité maya encore inconnue se trouvaient dans « un endroit reculé et inaccessible » au sud-est du Mexique, comme indiqué par William. Selon le quotidien québécois, il pourrait s’agir d’une des cinq cités mayas les plus importantes au monde.

« Quand le Dr LaRocque m’a confirmé, en janvier dernier, que l’on distinguait une pyramide et une trentaine de structures, c’était extraordinaire », s’est réjoui l’adolescent. Baptisée K’ÀAK’ CHI’ soit « Bouche de feu » en français, la cité antique n’a pas encore été explorée. Mais les scientifiques ont promis d’emmener le jeune homme lors des fouilles. « Ce serait l’aboutissement de mes trois années de travail et le rêve de ma vie ».

Source : L’Express

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s