Un séisme de magnitude 3,7 secoue de nouveau la Charente-Maritime

Deux semaines après un premier séisme de magnitude 4,9 qui avait secoué la région de La Rochelle, un nouveau tremblement de terre, plus faible, a cette fois touché Saintes. Malgré une magnitude moins importante, 3,7, cette nouvelle secousse ne semble pas être une réplique.

La Charente-Maritime a, une nouvelle fois, été réveillée par un séisme mardi. La secousse a été ressentie à 6h50 par les habitants du département, selon Sud-Ouest. Selon le Réseau national de surveillance sismique (Renass), le tremblement de terre est de magnitude 3,7 sur l’échelle de Richter. Un tremblement de terre nettement moins fort que celui du 28 avril qui avait été mesuré à 4,9. Le séisme a été notamment plus court selon les témoignages des habitants.

« Nous avons aussi ressenti la secousse à Vignolles ce matin, avec un grondement. Ce fut bref mais impressionnant quand même », témoigne Stéphanie dans Sud-Ouest.

Séisme Charente Maritine 17/05/2016

Même si ce nouveau séisme est moins fort et se situe dans la même région géographique, il ne s’agirait pas d’une réplique. « Ça ne me semble pas être une réplique selon les premières informations car ce n’est pas la même localisation ni les mêmes failles », explique Mickaël Bonnin, sismologue à l’Observatoire des sciences de l’univers Nantes atlantique (OSUNA). Cependant le fait qu’ils soient proches dans le temps peut vouloir dire que celui du 28 avril a déclenché le second séisme.

« Depuis la mise en place du nouveau zonage sismique, la ville de Saintes est en zone 2 (zone faible). Donc c’est assez extraordinaire d’en avoir deux en deux semaines. D’autant que celui-ci a été plus ressenti car l’épicentre était bien plus proche de notre ville », explique Loïc Pelloud, directeur de cabinet du maire de Saintes, Jean Philippe Machon.

Ces deux tremblements de terre assez « forts » et rapprochés dans le temps ne témoignent cependant pas d’une hausse de l’activité sismique dans la région. « A priori, ce sont deux phénomènes plutôt aléatoires. Ce genre de séisme arrive assez rarement en métropole. Mais vu les failles, il ne devrait pas y avoir de séismes beaucoup plus fort. Le dernier en date est celui qui a touché la région de l’île d’Oléron en 1972, et qui était de magnitude 5,7. Ce qui s’est passé en Équateur récemment ou au Japon, ne peut pas arriver parce qu’il n’existe pas en France de ligne de faille assez grande ».

Par mesure de sécurité, la préfecture de la Charente-Maritime a demandé aux résidents de procéder à des vérifications : « Les habitants sont invités à des précautions d’usage dans les maisons et les entreprises sur les installations électriques et de gaz. Ils sont également invités à signaler toute suspicion aux services de secours et les dégâts éventuels auprès de leur mairie ». Deux consignes ont également été données en cas de réplique : « se protéger des chutes d’objet, en intérieur ou extérieur, si vous êtes en voiture, vous arrêter à l’écart des constructions et fils électriques.»

Source : Le Figaro

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « La machine Terre » et « Quand la terre tremble…« , ainsi que la page Risques majeurs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s