Des crocodiles ‘mangeurs d’homme’ retrouvés à des milliers de kilomètres de chez eux en Floride

Plusieurs spécimens de crocodiles du Nil ont été retrouvés dans les marais de la Floride aux États-Unis. Une présence qu inquiète alors que cette espèce est considérée comme particulièrement agressive.

Après l’invasion de python birman, la Floride doit faire face à une nouvelle menace biologique : le crocodile du Nil (Crocodylus niloticus). La présence de l’animal dans les marais de l’État américain a récemment été confirmée par une équipe de chercheurs américains. Une découverte pour le moins préoccupante.

Pour en arriver à une telle conclusion, les scientifiques ont mené des analyses ADN sur plusieurs spécimens capturés entre 2009 et 2014 en Floride. Leurs résultats, publiés dans la revue Journal of Herpetological Conservation and Biology, affirment que pour trois d’entre eux, le profil génétique correspond à celui de l’espèce africaine.

Crocodile du Nil

Crocodile du Nil

L’espèce se distingue par sa taille imposante, pouvant atteindre jusqu’à 6 mètres de long pour un poids équivalent à celui d’une petite voiture. Par ailleurs, l’animal peut se montrer particulièrement agressif en raison de son manque de sélectivité envers ses proies.

Peu difficile à l’égard de la nourriture, il représente un prédateur opportuniste et féroce pour un grand nombre d’espèces, y compris pour l’être humain. Entre 2010 et 2014, pas moins de 480 attaques et 123 décès ont été attribuées au crocodile sur tout le continent africain.

L’animal évolue généralement dans les région subsahariennes, à près de 10.000 kilomètres de la Floride. Le retrouver aussi loin de son habitat est plutôt étonnant. La seule raison envisageable est qu’il ait été, comme le python, introduit illégalement aux États-Unis puis abandonné en pleine nature par des propriétaires peu scrupuleux.

Le climat subtropical de la Floride a ensuite favorisé son développement. Les experts ont déterminé qu’un des spécimens étudiés avait grandi 28% plus vite que les autres vivant dans certaines zones de leur habitat naturel.

Ils craignent désormais que l’espèce invasive puisse coloniser les marais de la région et présenter une menace notamment pour la faune locale. Kenneth Krysko, herpétologiste et co-auteur de l’étude a tenu à mettre en garde les autorités, soulignant le problème que représentent de plus en plus les espèces invasives en Floride.

Il explique : « Nous savons qu’ils peuvent survivre en Floride de nombreuses années, et qu’ils peuvent croître rapidement. Nous connaissons également leur comportement dans leur habitat naturel en Afrique, et il n’y a aucune raison pour qu’il change ici en Floride ». Pour le moment, aucun accident lié à ces crocodiles n’a été documenté dans l’État.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Milieu marin/Biodiversité.

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Des crocodiles ‘mangeurs d’homme’ retrouvés à des milliers de kilomètres de chez eux en Floride »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s