Des archéologues découvrent une momie vieille de 3800 ans dans une nécropole en Egypte

La momie vieille de 3.800 ans d’une noble d’importance a été découverte par des archéologues espagnols sur le site de Qubbet el-Hawa, proche d’Assouan. Cette découverte va permettre aux scientifiques de mieux connaître la généalogie des dirigeants de l’île d’Éléphantine.

L’une des familles les plus puissantes de l’empire moyen d’Égypte vient de se révéler aux archéologues. Dans la célèbre nécropole de Qubbet el-Hawa, des scientifiques espagnols de l’université de Jaén viennent de découvrir le tombeau de celle qu’on surnomme Lady Sattjeni. Une noble qui a joué, il y a 3.800 ans de cela, un rôle clé pour l’île d’Éléphantine située sur le Nil.

Selon le directeur général d’Assouan, le tombeau montre bien l’importance de cette grande dame dans l’histoire de l’Égypte. Il décrit : « le corps était à l’origine enveloppé dans du lin et déposé à l’intérieur de deux sarcophages en bois de cèdre du Liban ». L’état de conservation remarquable des sarcophages va sans doute permettre aux archéologues de dater la coupe du bois.

Selon les chercheurs, Lady Sattjeni était membre de la famille qui dirigeait l’île d’Éléphantine, un lieu stratégique pour le pays dans la lutte contre la Nubie durant le Moyen Empire. Fille du nomarque Sarenpout II, le propriétaire de la plus grande tombe trouvée à Qubbet el-Hawa, elle aurait gouverné quelques années la province.

Momie Lady Sattjen

Des archéologues découvrent une momie vieille de 3800 ans dans une nécropole en Egypte.

Des céramiques ainsi que des écrits prouvent en effet qu’elle aurait survécu à tous les hommes de sa famille. Elle aurait alors pris le pouvoir selon la loi hiérarchique en cours à cette époque, permettant l’extension du Moyen Empire. Pour les archéologues, la découverte de cette noble constitue un tournant majeur.

Elle va leur permettre de mieux connaitre la généalogie de cette lignée si importante durant la 12e Dynastie et l’histoire égyptienne. « Dès le début de notre projet à Qubbet el-Hawa [en 2008], nous nous sommes concentrés sur la dynastie des gouverneurs locaux », a confirmé au journal El Mundo le scientifique Alejandro Jimémez qui a dirigé les recherches.

« Ces dirigeants vivaient à une époque où l’Égypte était grandiose et magnifique. Le royaume avait conquis une partie de la Nubie et Assouan et Elephantine sont devenues des régions stratégiques pour maintenir le contrôle », a poursuivi le spécialiste.

La situation étant loin d’être stable, « il était crucial que les dirigeants d’Éléphantine s’entendent bien avec le pharaon car ils avaient le pouvoir de protéger les armées royales au retour de leur campagne militaire », a-t-il ajouté. C’est donc une découverte cruciale qui va permettre de mieux comprendre la vie de ces gouverneurs indispensables aux pharaons mais dont l’histoire reste floue.

Source : Maxisciences

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s