Guadeloupe : l’épidémie de zika en « phase croissante »

L’épidémie de virus zika continue sa progression dans les départements d’outre-mer, en particulier en Guadeloupe où on dénombre 50 femmes enceintes touchées par ce virus.

Le nombre de cas de malades du zika en Guadeloupe, en épidémie depuis fin avril 2016, continue d’augmenter de façon significative selon le point des autorités de santé publié vendredi 27 mai, avec au total 6.320 malades. Selon le point épidémiologique transmis par l’Agence régionale de santé (ARS), « l’épidémie poursuit sa phase croissante en Guadeloupe », avec 1.300 personnes, vues par des médecins de ville, venues gonfler les rangs des malades la semaine du 16 au 22 mai, contre 1.140 la semaine précédente.

Depuis le début de l’apparition du virus dans l’archipel, on dénombre au 22 mai, 6.320 malades contre 26.650 en Martinique et 6.700 en Guyane. Dans les trois territoires, en raison du passage en épidémie, la confirmation biologique d’infection au virus Zika est réservée aux seules femmes enceintes et aux nouveau-nés.

Prévention zika Guadeloupe

Des tracts et des affiches de prévention contre le virus Zika sont présentés à Petit-Bourg en Guadeloupe le 4 mars 2016 (Source : AFP).

En Guadeloupe, 50 femmes enceintes ont contracté la maladie depuis l’émergence du zika. Aucune complication cérébrale chez le fœtus ou le nouveau-né d’une mère contaminée n’a été à ce jour détectée. Aucun cas de syndrome de Guillain-Barré n’a été confirmé en lien avec le virus à l’inverse d’une autre atteinte neurologique sévère : la myélite.

A Saint-Martin, avec 425 malades au total dont 4 femmes enceintes au 15 mai, le virus circule de façon active sur le territoire. « L’évolution de la situation va être prochainement examinée par le comité d’experts des maladies infectieuses et émergentes ». A Saint-Barthélémy, la transmission du zika en est à ses débuts avec 26 malades enregistrés en fin de semaine dernière.

Transmission zika

Phénomène de propagation du virus Zika par le moustique Aedes aegypti.

Des moustiquaires imprégnées sont actuellement distribuées aux femmes enceintes, l’ARS Guadeloupe Saint-Martin, Saint-Barthélémy a fait passer mardi 24 mai 2016 des recommandations pour leur utilisation. Lors du passage en épidémie de la Guadeloupe le 29 avril, le préfet Jacques Billant avait alors déclaré qu’elles étaient « notre priorité ».

Le zika est un virus transmis par un moustique de type aedes. Dans 80% des cas, les patients ne développent aucun des symptômes de la maladie : éruption cutanée avec ou sans fièvre ainsi que douleurs musculaires et articulaires, conjonctivite, etc.

Source : Sciences & Avenir/AFP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s