6 mètres à Paris pour la crue de la Seine : du jamais vu en 30 ans

Le service de prévention des crues Vigicrues a averti de possibles sous-estimations dans ses relevés, du fait de dysfonctionnements des équipements de mesure.

Après plusieurs jours de pluies exceptionnelles, la crue de la Seine a dépassé vendredi 3 juin 2016 les 6 mètres dans Paris. Il s’agit d’un niveau jamais atteint depuis plus de trente ans. Cela conduit les autorités à multiplier les mesures de prévention. Sous le Pont d’Austerlitz, la cote du fleuve est montée à 6 m, alors qu’elle n’était que de 1,25 m dimanche (contre 8,62 m en 1910 et 6,15 en 1982), a annoncé le ministère de l’Environnement peu après 13H00, prévoyant un pic dans la soirée vers 6,30 m, voire 6,50 m. A la mi-journée, le service de prévention des crues Vigicrues, qui indiquait encore un niveau de 5,65 m à 11H00, avait averti de possibles sous-estimations dans ses relevés, du fait de dysfonctionnements des équipements de mesure.

Une réunion des « ministres concernés » se tient à Paris depuis le tout début d’après-midi, a par ailleurs annoncé Manuel Valls. Dans la capitale, le RER C reste à l’arrêt, les musées du Louvre et d’Orsay, fermés, évacuent des œuvres stockées dans leurs réserves, deux sites de la Bibliothèque Nationale de France sont eux aussi fermés. Près de Notre-Dame, des morceaux de troncs d’arbres, de palettes, dérivent sur le fleuve.

Depuis mardi, la circulation est interdite sur la Seine. Le zouave du pont de l’Alma, célèbre repère des Parisiens, a de l’eau jusqu’au bassin et attire les curieux, comme Daniel Ory, venu de Nancy : « On a toujours entendu dire que quand le zouave avait les pieds dans l’eau, il fallait s’inquiéter ». Près de là, une aquabarrière a été installée pour protéger un poste de transformation électrique de la montée des eaux.

Zouave Pont de l'Alma 02/06/2016

Le zouave du pont de l’Alma : l’eau de la Seine n’a jamais été aussi haute en 30 ans (Source : SIPA).

Début mars 2016, un exercice de simulation grande crue avait été organisé en Ile-de-France et divers équipements de protection testés. Malgré les maraudes organisées par la mairie pour s’assurer que des SDF ne restent pas dans des endroits inondables et les tournées des pompiers qui vérifient les péniches, Ségolène Royal s’est inquiétée « qu’on puisse découvrir des victimes » avec la décrue qui « va être très lente ».

La mairie de Paris a annoncé l’ouverture de deux gymnases « pour mettre à l’abri les personnes sans domicile fixe ». La RATP, elle, se veut rassurante sur l’état du réseau, son « seuil d’alerte se situant à 6,60m ». Face aux importants dégâts matériels constatés en amont de Paris, « l’état de catastrophe naturelle sera reconnu » mercredi, a promis le président François Hollande.

« Maisons devenues insalubres », « routes affaissées, ponts fragilisés ou effondrés, équipements communaux détruits ou endommagés »: dans un courrier au ministre de l’Intérieur, le président du département du Loiret, Hugues Saury, a demandé le soutien de l’Etat pour « reconstruire » le territoire. La Seine-et-Marne, où un cavalier de 74 ans est mort noyé jeudi et où une femme de 86 ans a été retrouvée morte chez elle la veille, ne se situait plus vendredi en « risque de crue majeure ». A Nemours, alors que l’eau redescendait doucement, les riverains, pantalons retroussés, chaussés de bottes, évaluaient les dégâts, entre poissons échoués dans une agence de voyage et vitrines dévastées.

Duvets, matelas, tapis de sol, le Secours populaire a fait des distributions auprès des sinistrés, tant à Paris, qu’en Seine-et-Marne. L’ONG va également emmener des familles à Eurodisney, « pour mettre un peu de joie au milieu de cette morosité ». Restent en vigilance orange l’Île-de-France, le Cher, l’Indre, l’Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher et le Loiret. En plus des habitants déjà déplacés à Villandry (Indre-et-Loire), une évacuation préventive de La Chapelle-aux-Naux, sur les bords de la Loire, est prévue vendredi après-midi, en raison de risques de brèche sur une digue.

Environ 20.000 foyers restaient privés de courant dans les départements touchés, selon Enedis (ex-ERDF). Depuis le week-end dernier, 20.000 personnes ont été évacuées et mises à l’abri par les services de secours, au cours de 16.000 interventions sur l’ensemble du territoire. Les inondations touchent d’autres pays européens, notamment l’Allemagne où elles ont fait au moins neuf morts cette semaine.

Source : Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Risques majeurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s