La limule : un animal vieux de 450 millions d’années menacé d’extinction

Les limules ont connu l’âge de glace, l’asphyxie au carbone, les chutes d’astéroïdes, l’extinction des dinosaures… Et ont survécu. Mais les hommes pourraient aujourd’hui causer la perte de ce fossile vivant…

Après avoir connu cinq périodes d’extinctions massives, la limule pourrait bientôt se retrouver sur la liste rouge des espèces menacées, à cause des hommes. Cet arthropode marin en forme de fer à cheval, apparu il y a 450 millions d’années, et décliné en quatre espèces différentes, se trouve aujourd’hui dans les laboratoires. L’animal, ayant très peu évolué depuis son apparition, fascine les scientifiques pour la composition et les caractéristiques de son sang. Contrairement aux vertébrés, la limule possède un sang bleu, capable de détecter les bactéries. Au contact de celles-ci, le liquide coagule, s’épaissit et créé un caillot protecteur pour ne pas contaminer le reste du corps.

Chaque année, plusieurs centaines de milliers de limules sont ainsi prélevées dans l’océan et saignées en laboratoire. Le liquide bleu, contenant une substance appelée LAL, est utilisé depuis les années 60 pour tester la présence de bactéries, et plus particulièrement d’endotoxines, sur l’équipement médical, les implants et tout produit injectable. La protéine LAL présente dans leur sang permet ainsi de détecter les impuretés qui, chez l’humain, peuvent causer des chocs hémorragiques ou autres risques graves pour la santé, jusqu’à entraîner la mort. Le commerce de ces fossiles vivants est devenu un véritable business dans le domaine biomédical où le litre de ce liquide, permettant de sauver des vies, est estimé à 11 000 euros.

Limules

La limule est aujourd’hui très utilisée en laboratoire, où son sang permet de sauver de nombreuses vies humaines, aux dépens de sa propre espèce.

Le nombre d’animaux récoltés pour l’industrie biomédicale a ainsi bondi de 86% depuis 2004, pour atteindre 545,973 animaux prélevés en 2013. Aucune restriction n’a été établie sur le nombre d’animaux récoltés, puisque les scientifiques les relâchent dans l’océan après avoir prélevé 30% de leur sang. Mais des chercheurs ont découvert un taux significatif de mortalité après la remise à l’eau. En 2015, dans l’étude Changing Global Perspectives on Horseshoe Crab Biology, le scientifique Thomas Novitsky écrivait : « la mortalité des limules saignées (après avoir été relâchées) est plus élevée qu’on ne le pensait (29% contre 15%).

Les femelles peuvent avoir une capacité réduite pour cicatriser ; et les crabes saignés deviennent désorientés et affaiblis ». Les femelles peuvent également avoir des difficultés à se reproduire et pondre de nouveau. D’après John Dubczak, directeur des opérations aux laboratoires Charles River à Charleston, 4% des limules capturées meurent avant d’être relâchées. Mais certains écologistes américains estiment à plus de 30% le taux de mortalité en laboratoire.

Utilisée comme appât pour la pêche à l’anguille, la limule est désormais protégée dans certains Etats américains, où elle borde les côtes. Mais pour contourner la législation, les Etats-Unis font venir d’Asie des milliers de carcaces de limules, où elles sont chassées et consommées. En 2013, John Tanacredi, un scientifique enseignant à l’université de Long Island, a raconté avoir reçu un appel d’un ami travaillant près de l’aéroport John F. Kennedy, lui envoyant la photographie d’un cargo contenant plus de 600 limules mortes, provenant du Vietnam. Si aucune statistique ne permet d’estimer clairement le nombre total de limules ni l’impact de l’homme sur cette espèce, sa population dans la baie du Delaware, qui est l’un de ces principaux lieux de reproduction, a diminué de 75% depuis les années 80…

Source : Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Milieu marin/Biodiversité.

Advertisements

Une réflexion au sujet de « La limule : un animal vieux de 450 millions d’années menacé d’extinction »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s