Cette météorite découverte en Suède est unique en son genre

Elle ne ressemble à aucune autre météorite découverte sur Terre et pourrait livrer de nouvelles informations sur l’origine de ces bolides célestes qui finissent parfois leur course sur notre planète.

Découverte en Suède, la météorite appelée Österplana 065 est exceptionnelle. Car elle ne ressemble à aucun autre fragment connu de ces bolides célestes qui finissent parfois leur course sur notre planète. On doit son identification à des chercheurs de l’Université de Lund, dirigés par Birger Schmitz. Öst 65 (c’est son petit nom) a été dénichée dans une ancienne carrière de calcaire du pays, au milieu d’une centaine d’autres météorites de type chondrites L.

Les chondrites L. font partie des météorites les plus couramment trouvées sur Terre. Les astronomes supposent qu’elles proviennent toutes d’un même « corps parental », un astéroïde de 100 à 150 kilomètres de long qui est entré en collision avec un autre astéroïde (dix fois plus petit) il y a environ 470 millions d’années. Aucune preuve de cet évènement n’a toutefois été retrouvée jusqu’à présent et Öst 65 pourrait en constituer le premier témoignage. Le fragment pierreux, d’environ huit centimètres de long, fait l’objet d’une description détaillée dans la revue Nature Communications.

Météorite Öst 65

La météorite Öst 65 est unique. Son corps parental a sans douté été vaporisé lors d’une collision, il y a 470 millions d’années (Source : B. Schmitz).

Différentes méthodes de datation ont déterminé qu’Öst 65 avait un âge identique à celui des chondrites L. Et, surtout, l’analyse de sa composition, notamment les rapports entre les différents isotopes de l’oxygène et du chrome, révèle qu’elle est différente de toutes les autres météorites (près de 45.000 officiellement recensées par la Meteoritical Society) retrouvées sur Terre. Pour Birger Schmitz, Öst 65 est un morceau du petit astéroïde qui a percuté le corps parental des chondrites L. L’astre a sans doute été vaporisé dans la collision, d’une violence telle que le système solaire n’en n’avait pas connu depuis trois milliards d’années et sa jeunesse tumultueuse.

Öst 65 pourrait donc être le seul débris appartenant à cet astéroïde jamais retrouvé. Certains flottent peut-être encore dans l’espace et pourraient un jour arriver sur Terre, d’autres sont sans doute parsemés ici où là. Mais les identifier est une tâche colossale : il faut ramasser des centaines voire des milliers d’échantillons, les dater, les analyser et espérer tomber sur le bon fragment. L’aiguille, la botte, le foin…

Quoiqu’il en soit, l’existence d’Öst 65 prouve qu’il y a environ 500 millions d’années, la Terre était frappée par des météorites différentes de celles qui tombent aujourd’hui sur le plancher des vaches. Or les astronomes se servent de l’analyse de ces météorites pour reconstituer l’histoire du système solaire. En identifier un nouveau type revient à mettre au jour un nouvel évènement qui a eu lieu dans le passé du système solaire.

Dans le cas présent, la collision de deux astéroïdes. La découverte de la météorite de Tissint (au Maroc, en 20011) d’origine martienne avait elle révélé l’impact d’un corps colossal sur la planète Rouge. « En plus de regarder le ciel, nous pouvons aussi reconstruire des aspects importants de l’histoire du système solaire en fouillant sous nos pieds, dans les sédiments terrestres », en concluent les chercheurs.

Source : Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Question d’espace« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s