Pluton aurait conservé un océan liquide caché sous sa surface

Pluton aurait un océan liquide caché sous quelques centaines de mètres de glace. Des astrophysiciens viennent de publier cette hypothèse supportée par les observations photographiques réalisées par la sonde spatiale New Horizon lancée en 2006.

La plus célèbre planète naine située à la lisière du système solaire n’en finit plus de dévoiler ses secrets. Tandis que les images en haute-définition de Pluton se sont multipliées ces derniers mois, une équipe d’astrophysiciens de l’université de Brown vient de formuler une hypothèse étonnante : la planète naine aurait de l’eau liquide sous sa surface.

Pour en arriver là, les scientifiques ont utilisé les données envoyées par la sonde spatiale New Horizon, lancée en 2006. Des informations qui ont permis de confirmer la présence d’eau sur Pluton. « Grâce aux incroyables données envoyées par New Horizon, nous avons été capables d’observer les caractéristiques tectoniques de la surface de Pluton », explique Noah Hammond, le doctorant auteur principal de l’étude.

« Nous avons aussi pu réactualiser notre modèle d’évolution thermique avec les nouvelles données », poursuit-il. Pour confirmer l’existence de l’océan liquide, les scientifiques se sont plus précisément intéressés aux modifications géologiques observées à la surface de la planète naine.

Pluton & Charon

Pluton et Charon photographiées par New Horizons (Source : NASA).

Aujourd’hui, Pluton présente une surface glacée mais ça n’a pas toujours été le cas. Des études ont démontré par le passé l’existence d’un océan liquide à la surface de la planète naine. La question désormais est de savoir si cet océan a complètement disparu, se changeant totalement en glace sur Pluton. Et il semblerait bien que ce ne soit pas le cas.

En menant leurs recherches, les scientifiques sont arrivés à la conclusion que si l’océan s’était gelé, il aurait conduit à de la glace II. Ce type de glace est 25% plus dense que la glace que l’on rencontre sur Terre et qui flotte sur l’eau. Elle se forme dans des conditions de haute pression et de basse température, précisément le type de conditions attendu dans l’enveloppe de Pluton.

Néanmoins, cette glace ne se formerait pas sans laisser des traces. D’après les astrophysiciens, ce processus aurait conduit à une contraction de la planète naine et donc à l’apparition à la surface de motifs traduisant une compression tectonique. Et ce n’est pas le cas. « Nous ne voyons pas d’éléments sur la surface auxquels nous nous attendions s’il y avait une contraction globale. », explique Noah Hammond.

« Nous concluons donc que la glace II ne s’est pas formée et par conséquent que l’océan ne s’est pas complètement gelé », poursuit-il.

Il existe peu de causes possibles pour que la température ne suffise pas à glacer tous les liquides. Une théorie propose que l’influence de Charon, la lune de Pluton, pourrait créer des marées influant sur les processus de sa planète mais son effet n’est pas suffisant. La solution la plus probable est que le cœur de la planète recèlerait des éléments radioactifs et que ceux-ci produiraient de la chaleur, pouvant faire fondre la glace sur une certaine épaisseur.

Néanmoins, les chercheurs doivent encore poursuivre leur étude pour confirmer la présence de cet océan encore liquide. Ils ont basé leur raisonnement sur la présence de glace de type II, dont l’apparition dépend de l’épaisseur de la croûte de glace. Mais si l’on considère que l’océan s’est glacé normalement sans former cette glace particulière, cela pourrait remettre en doute les conclusions.

Une chose est sure, Pluton n’a pas fini d’étonner les scientifiques. « Nous attendons depuis longtemps de voir la surface de Pluton et cela ne nous a pas déçu », explique Amy C. Barr qui a participé à l’étude. « Beaucoup de gens pensaient que Pluton était géologiquement morte, qu’elle serait couverte de cratères et aurait une surface antique. Notre travail montre comment Pluton, aux confins du Système solaire, peut, avec très peu d’énergie, avoir une tectonique ».

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Question d’espace« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s