30 juin : c’est la journée mondiale des astéroïdes

Pour la deuxième année consécutive, cette journée mondiale est l’occasion de faire le point sur la menace que représentent ces projectiles venus de l’espace.

Le 30 juin 2015, était organisée la toute première « journée mondiale des astéroïdes ». Un date choisie symboliquement en référence au 30 juin 1908. Ce jour là, une météorite a explosé au dessus du sol dans la Toungouska, en Sibérie. L’onde de choc consécutive a été si violente que 1200 km2 de forêt ont été balayés comme des fétus de paille.

À quoi sert cette journée ? A sensibiliser le public au risque que représentent les astéroïdes géocroiseurs (c’est-à-dire dont la trajectoire se rapproche ponctuellement de celle de la Terre) afin d’inciter les autorités ou tout autre organisme financeur à mettre les moyens nécessaires pour accélérer le développement de programmes de détection de ces corps célestes.

Et la mission est d’importance car la quantité d’astéroïdes susceptibles de passer au voisinage de la terre est impressionnante. S’il semble que nous ayons repéré tous les gros géocroiseurs (de plus d’un kilomètre de diamètre), les astronomes découvrent chaque jours de nouveaux astéroïdes d’une taille susceptible de raser une ville. En témoigne ce tableau actualisé au 26 juin 2016.

Astéroïdes proche de la Terre

En rouge, le nombre d’astéroïdes de plus d’un kilomètre de diamètre découverts depuis 1980, en orange, ceux dont la taille est comprise entre 140m et 1km, et en bleu, la totalité des astéroïdes (Source : NASA).

Comme on peut le constater dans le graphique ci-dessus, pratiquement tous les gros corps célestes d’une taille supérieure à 1 km ont été identifiés, et leur nombre n’a pratiquement pas évolué durant la dernière décennie. Heureusement, aucun d’entre eux ne se trouve sur une trajectoire de collision avec la Terre.

En revanche, les objets de plus petite taille, bien plus difficiles à détecter de manière précoce, posent, eux, un véritable problème. Certes, ils ne peuvent pas provoquer une extinction de masse comme l’a fait la météorite de 10 km de diamètre qui a exterminé les dinosaures il y a 65 millions d’années. Néanmoins, il suffit d’un astéroïde d’une centaine de mètres de diamètre pour pulvériser une ville entière en une fraction de seconde.

À ce jour, un peu plus de 2100 astéroïdes sont considérés comme « potentiellement dangereux » du fait de leur taille (au moins 150 mètres de diamètre) et de la distance à laquelle ils peuvent frôler notre planète (moins de 7,5 millions de kilomètres). Vous pouvez en consulter une liste à jour en suivant ce lien.

Astéroïde TerreNéanmoins, les plus petites météorites ne sont pas non plus exemptes de danger. Pour preuve, la météorite qui est tombée en février 2013 dans l’Oural, en soufflant de nombreuses vitres de bâtiments et en provoquant plusieurs milliers de blessés ne mesurait sans doute… qu’une vingtaine de mètres de diamètre. C’est précisément ce type de petites météorites que personne n’avait vu venir qui pose problème… Et dont la détection précoce pourrait permettre d’en limiter les dégâts par des mesures préventives (s’éloigner des fenêtres, se mettre à l’abri, voire, si la chose est possible, une évacuation des zones menacées…).

On notera qu’en France, un programme de détection des météorites constitué d’un réseau d’une centaine de caméras a été officiellement inauguré le 31 mai 2016. Son objectif est de détecter mais aussi de récupérer tous les bolides qui parviennent au sol sur notre territoire. La journée mondiale des astéroïdes est soutenue par de nombreux partenaires parmi lesquels des agences spatiales (l’ESA notamment), des astronautes, ou encore des personnalités telles que le professeur Stephen Hawking.

Source : Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Initiation à l’astronomie » et « Question d’espace« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s