L’OMS préoccupée par les impacts du changement climatique sur la santé humaine

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) réunit jeudi et vendredi à Paris des experts du monde entier sur les liens entre santé et environnement. Ils vont étudier les effets délétères de la hausse des températures sur les hommes.

A peine mentionnée dans l’accord de Paris adopté en décembre 2015 lors de la COP21, la santé humaine sera pourtant gravement touchée par le réchauffement climatique. Il faut donc se préparer. C’est le message que veut délivrer l’OMS lors de ces deux jours de colloque à Paris. L’organisation onusienne entend ainsi provoquer la mobilisation des acteurs de la santé.

“Les personnels soignants n’ont pas encore pris conscience de ces effets sur les patients et ne délivrent donc pas toujours les conseils et précautions à prendre face à la hausse attendue des températures”, affirme Marc Mortureux, directeur général de la prévention des risques au ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et ex-directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

La première difficulté des congressistes va être de cadrer le sujet. Les effets sanitaires sont en effet divers, souvent diffus et parfois le fruit d’enchaînement de circonstances. En 2015, le Haut Conseil de la santé publique avait ainsi identifié des conséquences directes, secondaires et diffuses. Parmi les premières, figurent la fréquence croissante des canicules et des journées de fortes chaleurs ou la violence accrue des événements climatiques extrêmes comme les inondations ou les cyclones.

cyclone

Ces modifications du climat entraînent par effet mécanique des réductions des rendements agricoles, des risques d’incendie, l’augmentation de la pollution urbaine à cause de chaleurs plus importantes, la fréquence accrue et précoce de la dispersion de pollens par les plantes causant asthmes et allergies, la prolifération de vecteurs de maladies, comme l’apparition en France du moustique-tigre porteur de maladies tropicales tels la dengue et le chikungunya.

Enfin, des effets plus lointains peuvent se produire : des conflits armés dus à la restriction des ressources en eau ou aux mauvaises récoltes ; des vagues de migration, une baisse des activités économiques générant chômage et pauvreté.

Les congressistes vont devoir évaluer ces nouveaux risques et surtout définir les actions permettant d’en atténuer les effets. “Dans les pays développés, il faut améliorer la prise de conscience des médecins, diffuser les bonnes pratiques et conseils à suivre et prendre toutes mesures permettant de diminuer le nombre de victimes, par exemple dans les zones inondables”, poursuit Marc Mortureux.

En revanche, dans les pays en voie de développement, la communauté internationale bute sur un problème difficile à résoudre. Malgré des années d’efforts, les pays les moins avancés n’ont toujours pas de système de soins en bon état de fonctionnement. La santé pourrait ainsi être un des secteurs financés par le fonds vert prévu par l’Accord de Paris qui devra apporter 100 milliards de dollars d’aides vers les pays pauvres à partir de 2020.

La rencontre de Paris est un des moyens imaginé par l’OMS pour relier les enjeux sanitaires aux négociations sur le climat. À Marrakech (Maroc), en novembre pour la COP22, le sujet devrait être abordé de façon plus approfondie qu’à Paris. L’Afrique, continent hôte de ce nouveau round de négociations, devrait en effet être particulièrement touchée par les impacts sanitaires du réchauffement climatique.

Source : Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Risques majeurs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s