Taïwan se prépare à l’arrivée d’un super-typhon

Le super-typhon baptisé Nepartak, classé dans la catégorie maximale, est attendu sur les côtes taïwanaises jeudi ou vendredi. Il pourrait provoquer des rafales de vents allant jusqu’à 305km/h, et des vagues dépassant les 15 mètres.

L’île de Taïwan est en alerte maximale avant l’arrivée sur ses côtes d’un super-typhon baptisé Nepartak, le premier de la saison. Ce mercredi, les habitants se préparaient à des vents violents et à des pluies torrentielles qui ont d’ores et déjà entraîné l’évacuation de milliers de touristes d’îles situées au large des côtes. Si Nepartak n’était qu’une simple tempête tropicale au moment de sa formation en Micronésie, il s’est rapidement renforcé, passant en moins de 24 heures de la catégorie 1 à la catégorie maximale, comme le note La Chaîne Météo.

Malheureusement, les vents poussent inexorablement le typhon vers Taïwan. À 11 heures en France, Nepartak se trouvait en effet à quelque 780 kilomètres au sud-est de la ville côtière de Hualien, et était accompagné de vents soufflant jusqu’à 236 km/h, a indiqué le Bureau central météorologique. La tempête tropicale a un rayon de 200 kilomètres et se déplace vers l’ouest-nord-ouest à une vitesse de 20km/h, a précisé le bureau.

Typhon Nepartak 07/07/2016

Le super typhon Nepartak se dirige vers Taïwan le 7 juillet 2016.

Il est attendu sur les côtes jeudi soir ou tôt dans la journée de vendredi. Si la partie nord de l’île est la région la plus menacée par ce phénomène, l’ensemble du pays devrait être concerné par des pluies diluviennes et des violentes rafales. Il devrait en effet traverser l’île de part en part, avant d’émerger au large de la Chine, d’après l’Observatoire français des tornades et orages violents.

Selon les prévisions de La Chaîne Météo, il pourrait générer des vents compris entre 210 et 260 km/h, et des rafales jusqu’à 305km/h. Il pourrait également provoquer une onde de marée supérieure à 4 mètres accompagnée de vagues dépassant les 15 mètres. Dans ce cas, les côtes les plus basses seraient submergées et les dégâts aux infrastructures et à la végétation seraient très importants.

Depuis mardi, plus de 3000 visiteurs ont été évacués de Green Island et d’Orchid Island, deux îles prisées des touristes situées au large de la province de Taïtung, selon des responsables locaux. Le ministère de la Défense a déclaré qu’il avait donné l’ordre à environ 35.000 soldats de se tenir prêts.

Source : Le Figaro/AFP

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Risques majeurs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s