Voilà à quoi ressemble une année sur Terre vue à plus d’un million de kilomètres

Réalisée à partir d’images prises par l’instrument EPIC du satellite DSCOVR, cette vidéo résume en quelques minutes l’évolution de la Terre durant une année entière.

Notre planète fait l’objet d’une surveillance continue, assurée par une multitude de satellites. Parmi tous ces engins d’observation, on retrouve le DSCOVR, à savoir l’Observatoire du climat depuis l’espace lointain.

Le dispositif spatial développé par la NASA se situe à plus d’un million de kilomètre de la Terre, au niveau d’un point d’équilibre gravitationnel particulier connu sous le nom de Lagrange 1. Cette position privilégiée lui assure un angle de vue inédit sur la planète bleue.

Le satellite retransmet aux scientifiques ses observations via une série d’images qu’il prend environ toutes les deux heures. Ces clichés sont plus précisément capturés par l’instrument EPIC (Earth Polychromatic Imaging Camera), une caméra capable d’enregistrer dans plusieurs longueurs d’onde.

Terre DSCOVR 19/10/2015

La Terre photographiée avec la caméra Epic du satellite DSCOVR, le 19 octobre 2015 à 9 h 52 TU. (Source : NASA)

Pour obtenir un aperçu proche de la perception de l’œil humain, les chercheurs doivent superposer plusieurs images prises dans au moins trois longueurs d’onde distinctes : le rouge, le vert et le bleu. L’équipe du responsable Jay Herman a procédé à cette opération sur près de 3.000 images capturées durant une année terrestre.

Les clichés ont ensuite été assemblés par ordre chronologique sous la forme d’une séquence lue en accéléré, pour résumer en quelques minutes l’évolution de la planète bleue entre août 2015 et juillet 2016 vue à plus d’un million de kilomètres depuis l’espace.

Outre les innombrables rotations, il est possible d’observer l’évolution de certaines caractéristiques comme la couverture nuageuse par exemple. Parmi les événement célestes qui peuvent être identifiés, on remarquera notamment l’éclipse solaire totale survenue le 8 mars 2016.

Pour les astronomes, ce genre de document représente une grande valeur scientifique car il permet de récolter de nombreuses informations et perfectionner les modèles notamment sur l’évolution du climat.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Promenade spatiale au fil des ondes » et « Question d’espace« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s