Bolivie : découverte d’une gigantesque empreinte de dinosaure carnivore

L’Aberlisaurus qui aurait laissé cette trace pourrait avoir atteint près de 12 mètres de haut. Mais certains spécialistes restent méfiants sur les circonstances de la découverte révélée récemment par un guide touristique local.

Dans une interview accordée à CNN, le paléontologue argentin Sebastian Apesteguia, a déclaré qu’il s’agirait de « la plus grosse empreinte de dinosaure carnivore jamais découverte dans le monde ». Fin juillet, Grover Marquina, un guide touristique qui effectuait une randonnée près de la ville de Sucre, en Bolivie, dit avoir aperçu une empreinte de dinosaure sur le cratère de Maragua. Cette empreinte, qui mesure 1,20 mètre de long, appartiendrait à une espèce carnivore disparue depuis 70 millions d’années: l’Aberlisaurus.

Ce dinosaure, qui a vécu au Crétacé supérieur, ressemblait comme deux gouttes d’eau au Tyrannosaure. Comme lui, il était par exemple capable de se déplacer sur ses deux pattes postérieures, possédait une mâchoire puissante et des petits bras. Aujourd’hui, les scientifiques ne disposent de lui qu’un fossile : un crâne exposé au musée provincial de Cipoletti, en Argentine. Grâce à lui, ils ont pu réaliser un « portrait-robot » de l’animal. Et la découverte de cette nouvelle empreinte pourrait leur permettre de confirmer leurs hypothèses concernant sa taille. Jusqu’alors estimée entre 6,50 et 9 mètres, la hauteur du spécimen qui a laissé celle-ci pourrait atteindre les 12 mètres …

Empreinte dinosaure Bolivie

L’empreinte découverte appartiendrait à un Aberlisaurus, un dinosaure carnivore disparu il y a 70 millions d’années (Source : Reuters).

Mais voilà que les archéologues sont surpris. De manière générale, les traces laissées par des dinosaures, et retrouvées dans cette région, sont bien loin d’atteindre cette longueur. Sebastian Apesteguia n’a pas masqué sa surprise : « Normalement, ces types d’empreintes font entre 85 et 100 centimètres. »

Ronan Allain, paléontologue spécialiste des dinosaures au Museum National d’Histoire Naturelle, n’a pas souhaité communiquer sur le sujet : « Tant qu’aucune étude scientifique n’est sortie, il est difficile de se prononcer sur cette ‘découverte’ ; d’autant plus que l’on ne sait pas quelles en étaient les circonstances. » D’ailleurs, pour lui, ne sont pas à exclure les intérêts qui ont motivé celui qui dit l’avoir aperçue. Ce randonneur n’en est « peut-être pas à sa première découverte » …

Même réserve du côté de Jean le Loeuff, paléontologue et directeur du Musée des Dinosaures, dans l’Aude. Pour lui, il est compliqué « de déterminer si une empreinte de pas appartenait à tel ou tel dinosaure ». Pour commencer, il faudrait savoir « s’il s’agit réellement d’une empreinte, et non d’une sous-empreinte ». Autrement dit, être certain que l’empreinte initiale n’a pas été altérée. Il confirme qu’habituellement, les membres de cette espèce ne sont « pas très grands ». Que beaucoup vivaient « en Amérique du Sud, mais aussi en Afrique et en Europe ». En revanche, il assure que si l’empreinte a correctement été conservée, cette taille d’1m20 est « considérable pour un dinosaure ».

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s