Pavegen, ces dalles révolutionnaires qui produisent de l’électricité grâce à vos pas

Une société britannique, Pavegen Systems, a créé des pavés qui produisent de l’énergie grâce au mouvement enclenché lorsqu’une personne marche dessus. Une technique de production d’électricité qui a fait ses preuves et qui se démocratise à travers le monde.

Métro, trottoirs, couloirs,… Combien de pas réalisez-vous par jour ? Probablement des centaines voire des milliers pour certains. Et si ces pas pouvaient se transformer en une source d’énergie ? L’idée parait étonnante et pourtant c’est bel et bien le concept développé depuis plusieurs années par une société britannique Pavegen Systems.

Depuis 2009, l’entreprise travaille à donner une nouvelle utilité aux pavés, en les transformant en de véritables producteurs d’énergie. Celle-ci a en effet créé une dalle révolutionnaire baptisée Pavegen qui est capable de produire de l’électricité à chaque fois qu’une personne marche dessus.

Faites de caoutchouc, les dalles sont fabriquées à partir de pneus de camion recyclés et se basent sur le caractère piézoélectrique de certains matériaux pour produire de l’électricité. Le principe est connu depuis le 19ème siècle mais la société en a tiré une application novatrice et aujourd’hui brevetée.

Dalles Pavegen

L’entreprise britannique Pavegen Systems développe depuis 2009 un type de dalle en caoutchouc qui génère de l’électricité en récupérant l’énergie transmise au sol lorsqu’un passant marche dessus.

Un matériau piézoélectrique se polarise lorsqu’il subit une contrainte mécanique, c’est-à-dire que des charges positives et négatives apparaissent aux bords du matériau ce qui peut créer un courant lorsqu’il est par exemple écrasé. L’entreprise explique ainsi utiliser les effets d’induction électro-magnétique tout en gardant les détails pour elle.

Chaque pas réalisé sur les dalles provoque une déformation de quelques millimètres et déclenche cet effet, ce qui permet de créer une véritable énergie renouvelable. D’après la société, chaque dalle peut produire entre 4 et 7 watts(W) en continu, si bien sûr elles sont piétinées sans arrêt et selon le poids de l’individu.

Une fois produite, l’électricité peut être utilisée directement sur place ou alors stockée dans des batteries pour être employée ultérieurement. Selon le site EDF Pulse, entre 5 et 15 dalles seraient ainsi suffisantes pour alimenter un lampadaire toute la nuit, en fonction du type d’éclairage et de la fréquentation de la zone en question.

L’intérêt du système Pavegen est double : il peut permettre d’économiser de l’électricité du réseau en utilisant l’énergie renouvelable mais il pourrait aussi apporter de l’électricité dans des zones qui n’en disposent pas ou pas toujours. Depuis 2009, l’entreprise a déjà installé son invention à plusieurs endroits à travers le monde.

C’est au départ une boite de nuit qui a fait office de terrain d’expérimentation. Maintenant, plusieurs stades sont éclairés en partie grâce à ces dalles, par exemple un stade à Rio de Janeiro où l’énergie due à la piézoélectricité complète celle fournie par les panneaux solaires. Au Royaume-Uni, des écoles dont l’école Simon Langton ont installé des couloirs éducatifs composés d’une vingtaine de dalles.

En France, la gare SNCF de Saint-Omer dans le Nord a aussi adopté la technologie, aboutissant à des résultats prometteurs. Si ce système énergétique innovant a de quoi séduire, reste tout de même un obstacle : son coût relativement élevé, près de 400 euros par dalle dont la durée de vie avoisine environ les cinq ans. Néanmoins, le coût ne cesse de baisser grâce aux améliorations apportées par l’entreprise.

Pavegen Systems vient d’ailleurs de dévoiler un troisième modèle triangulaire dont la conception, l’industrialisation mais aussi le rendement qui a augmenté de 200 depuis le premier prototype sorti en 2009, ont permis une réduction des coûts.

Source : Maxisciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Développement durable/Energie.

3 réflexions au sujet de « Pavegen, ces dalles révolutionnaires qui produisent de l’électricité grâce à vos pas »

  1. Ce n’est pas la dalle qui produit de l’énergie, mais ceux qui marchent dessus : vous. Puisque la dalle se déforme, vous devez dépenser plus d’énergie pour marcher dessus que sur un sol rigide. Marchez sur le sable d’une plage quelques kilomètres et vous sentirez la différence. Or le rendement énergétique d’un être humain est mauvais, et le bilan carbone des quelques watts produits en mangeant des steaks est catastrophique. Voilà donc une fausse bonne idée.

    • ça dépend de sable… Si je pèse 100kg et que le sol se deforme de 1mm je depense 1 Joule de plus à chaque pas. 1Joule=1/3600 de wattheure. A un pas par seconde, je vais depenser 1 Watt de plus pour marcher, et c’est trop peu pour mériter d’être récupéré . Si le sol se deforme de 1 cm, ce sera 10 Watts et ca sera pénible de marcher sur ce sol :les gens ne le feront pas.
      Ces dalles font le buzz, mais elles ne feront rien d’autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s