400 ans, la durée de vie phénomènale des requins du Groenland

Une étude publiée par le magazine Science a établi que le requin du Groenland était le vertébré pouvant vivre le plus vieux, jusqu’à 400 ans. Une performance due à sa croissance très lente dans des eaux froides.

Les scientifiques se doutaient que ces animaux vivaient vieux, mais ne savaient pas à quel point. Des universitaires danois sont parvenus à donner un âge à deux spécimens de requins du Groenland. L’un, long de 4,93 mètres aurait environ 335 ans. L’autre, long de 5,02 mètres, 392 ans. Le plus vieux aurait donc vu le jour au milieu du règne de Louis XIII… Des calculs justes à plus ou moins 120 ans près, précise le magazine Science qui publie leur étude.

On estimait auparavant que l’animal ne grandissait que d’un centimètre par an, les eaux très froides dans lesquelles il vit rendant sa croissance plus longue. Pour estimer l’âge des requins, les scientifiques ont commencé par chercher des traces de radiations atomiques dans les plus petits d’entre eux, car elles prouvent leur naissance dans les années soixante. L’âge donné aux premiers spécimens a permis d’évaluer celui des plus grands, en complétant par des analyses au carbone 14 sur les lentilles oculaires de 28 femelles pêchées par accident.

Requin Groenland

Un requin du Groenland étudié par le navire Sanna, à partir duquel ont été menées les recherches (Source : Handout/Reuters).

Cette étude fait des requins du Groenland l’espèce ayant la longévité la plus importante, devant les autres champions que sont les tortues des Galapagos ou les baleines du Groenland. Seul un coquillage vit plus vieux qu’eux: la praire d’Islande, qui peut dépasser 500 ans.

Avec leur croissance très lente, il ne faut pas moins de 156 ans à une femelle avant de pouvoir se reproduire, note Science. Mais tous n’atteignent pas un âge canonique. La durée de vie moyenne des requins du Groenland est d’environ 272 ans, estiment les auteurs de l’étude.

Source : L’Express/AFP

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Espèces en danger de la mer des Caraïbes« , ainsi que la page Milieu marin/Biodiversité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s