Non, cette petite seiche n’est pas un pokémon

C’est une vidéo qui a conquis le cœur des internautes. Le petit mollusque violet filmé dans les eaux californiennes appartiendrait à une espèce de seiche rare mais bien connue.

Non, ce n’est pas un jouet. Lors d’une expédition sous-marine retransmise en direct aux Etats-Unis, un véhicule radio-commandé et muni d’une caméra est tombé nez à nez avec un drôle d’habitant des fonds marins. L’animal n’a semble-t-il pas bougé d’une tentacule à l’approche du robot. Mais quelques signes le trahissent pourtant. Au tout début de la vidéo, on peut observer la petite bête s’agiter avant qu’elle ne remarque l’étrange installation se dirigeant vers elle. Un (très) léger mouvement de rétraction des tentacules à la 56e seconde peut également laisser penser qu’elle est vivante.

Enfoncé dans le sable, ce petit céphalopode violet est resté immobile avec les yeux écarquillés. Il est tellement mignon que les scientifiques du programme Nautilus de l’expédition sous-marine ont cru à un faux : « on dirait que quelqu’un a laissé tomber son jouet », peut-on notamment entendre dans la vidéo.

Sèche violette Californie

Cette adorable petite sèche vit dans les eaux du pacifique nord (Source : Nautilus).

Mais le calmar appartient en réalité à l’espèce Rossia pacifica, aussi appelée « calmar trapu », « qui ressemble à un croisement entre une pieuvre et le calmar, mais est plus étroitement liée à la seiche », peut-on lire sur Nautilus Live, le site Internet officiel de l’expédition. « Cette espèce passe sa vie dans le fond marin, activant une veste de mucus collant. Elle s’enfouit dans les sédiments pour se camoufler, laisse dépasser ses yeux pour repérer des proies comme les crevettes et les petits poissons. »

L’animal, présent dans tout le pacifique Nord, du Japon au sud de la Californie, peut vivre jusqu’à 1.000 mètres de profondeur, bien que beaucoup de spécimens soient visibles avant 300 mètres de profondeur. Ces animaux ne dépassent pas les 12 cm de long et n’en font que cinq sans les tentacules. Ils ont une durée de vie de deux ans, restent immobiles la journée avec les tentacules repliées et ne s’activent que la nuit.

Si la sèche devenue star du Web a démontré son incroyable capacité à rester immobile, un de ses congénères filmé en 2014 n’a pas eu autant de patience. L’animal, repéré lors de la même expédition dans un détroit situé entre Cuba et Haïti, a fini par se faire la malle, visiblement agacé par la caméra…

Source : Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Espèces en danger de la mer des Caraïbes« , ainsi que la page Milieu marin/Biodiversité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s