Sonde Juno : premier tour de Jupiter complété !

La sonde Juno de la NASA a achevé la première des 36 révolutions qu’elle doit accomplir autour de Jupiter.

Juno, la sonde de la NASA, a commencé mardi 5 juillet 2016 une aventure scientifique de 20 mois. Sa mission : explorer l’intérieur jusque là inobservable de la plus grande planète du système solaire et mieux comprendre ses origines.

Le 27 août 2016, Juno a achevé sa première orbite complète autour de la planète géante. Pour cette première révolution, l’engin terrestre a frôlé les nuages les plus hauts de l’atmosphère jovienne, à seulement 4200 kilomètres avec tous ces instruments opérationnels et braqués sur leur cible. « Nous commençons à recevoir des retours intrigants. Il faudra des jours pour analyser toutes les données scientifiques recueillies lors du survol et encore plus pour commencer à comprendre ce que Juno et Jupiter sont en train de nous dire » affirme Scott Bolton, chercheur principal sur Juno au Southwest Research Institute à San Antonio.

Jupiter Juno 27/08/2016

Le pôle nord de Jupiter dévoilé par la sonde Juno (Source : NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS).

D’ici deux semaines la NASA devrait dévoiler les images prises lors de cette orbite par la caméra JunoCam, l’instrument du véhicule spatial capable de photographier en couleur la surface de l’atmosphère de Jupiter. Elles comprendront des vues haute résolution de l’atmosphère ainsi que les premiers gros plans jamais réalisés des pôles nord et sud de Jupiter. « Nous sommes dans une orbite sur laquelle personne n’a jamais été avant, et ces images vont nous donner une nouvelle perspective sur ce monde géant et gazeux » précise Scott Bolton.

Juno effectuera encore 35 révolutions complètes autour de Jupiter et achèvera sa mission, autour de février 2018, en se précipitant vers la surface où elle se désintègrera. Avec quatre grandes lunes et de nombreux autres petits satellites, Jupiter forme son propre système solaire en miniature. Sa composition ressemble à celle d’une étoile, et si elle avait été environ 80 fois plus massive, la planète aurait pu enclencher les processus de fusion atomique qui permettent aux étoiles de briller.

Source : Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Question d’espace« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s