Découverte d’un requin préhistorique apparenté au mégalodon

Des dents préhistoriques de requin fraichement retrouvées ont permis d’identifier une toute nouvelle espèce de requin, Megalolamna paradoxodon, qui serait le cousin de l’effrayant et gigantesque mégalodon.

Dans le Pacifique et l’ouest de l’Atlantique, l’équipe du docteur Kenshu Shimada, de l’Université DePaul à Chicago vient de découvrir cinq dents préhistoriques de requin. Ces animaux étant des chondrichtyens, c’est-à-dire que leur squelette est constitué de cartilage qui se désagrège très rapidement après la mort, les dents sont le seul élément qu’il reste après leur mort.

D’une hauteur d’environ 5 centimètres, ces dents ont permis aux scientifiques d’estimer la longueur du requin à environ 4-6 mètres. D’après les analyses de datation, cette nouvelle espèce, nommée Megalolamna paradoxodon, aurait vécu au Miocène, soit il y a 20 millions d’années. Les scientifiques l’ont inclue à l’ordre des lamniformes, la plaçant comme ancêtre notamment du grand requin blanc et du requin mako.

Dents de Megalolamna paradoxodon

Dents de Megalolamna paradoxodon (Source : Dr Shimada)

Ses dents ressemblent à celles des requins du genre Lamna mais sont plus robustes et d’usages différents (hétérodontie) : deux dents à l’avant servent à la saisie des proies et celles de derrière servent à trancher. Ces caractères dentaires rappellent fortement la dentition du fameux requin préhistorique, le mégalodon, Carcharocles megalodon, qui pouvait atteindre, lui, les 18 mètres de long et aurait vécu entre 23 et 2.6 millions d’années « avant le présent » (le présent étant ici l’année 1950).

Le mégalodon et Megalolamna paradoxodon seraient donc de proches cousins appartenant tous deux à la famille des otodontidés. « C’est remarquable qu’un si grand requin lamniforme avec une telle distribution globale ait échappé à l’identification jusqu’à présent, surtout qu’il y a de nombreuses localités du Miocène où des dents fossilisées ont été échantillonnées », fait remarquer le Dr Shimada dans son étude.

Le mégalodon a toujours arboré l’image même du requin fossile préhistorique et a été classé à part des autres otodontidés. La découverte de ce requin préhistorique a remis en cause la classification actuelle des mégalodons et le Dr Shimada, à la suite de cette étude, a proposé de renommer celui-ci en Otodus megalodon, abandonnant son nom de Carcharocles megalodon. Cette inclusion permettrait au mégalodon de rejoindre le groupe monophylétique (avec un ancêtre commun) des otodontidés, et donc son nouveau cousin, Megalolamna paradoxodon.

Source : Sciences & Avenir

Une réflexion au sujet de « Découverte d’un requin préhistorique apparenté au mégalodon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s