Chutes de neige féeriques sur les dunes du Sahara

La ville algérienne d’Aïn Sefra, en bordure du désert, a connu lundi matin des précipitations neigeuses inhabituelles.

Insolite et spectaculaire, même si ce n’est en rien exceptionnel. Lundi matin, une très fine couche de neige a recouvert les dunes de sable aux alentours de la ville d’Aïn Sefra en Algérie, offrant aux photographes des vues d’exception faites d’ocre et de blanc.

Cette ville qui se trouve à un peu plus de mille mètres d’altitude, au nord-ouest du pays, dans les contreforts sud de l’Atlas est considérée comme une des portes d’entrée du désert, donnant sur les dunes du Sahara qui s’étendent à perte de vue vers le sud. « C’est un endroit où il gèle fréquemment en hiver », rappelle François Gourand, prévisionniste à Météo-France. « Il a déjà neigé l’an dernier sur cette ville, le 22 janvier 2015, souligne le spécialiste, mais encore plus le 8 février 2012. Ce jour-là, on avait pu observer une vraie couche de neige, épaisse » qui a par endroit perturbé le trafic. Des événements, qui, à chaque fois, surprennent les populations, peu habituées à ce type de précipitations.

Neige Sahara 20/12/2016

Les dunes du Sahara sous la neige pour la première fois depuis 37 ans (Source : SIPA)

Lundi matin, les températures affichées dans la ville étaient autour de 2 °C, et même un peu moins au cours de la nuit. C’est en fait tout l’ouest de l’Algérie qui a connu un temps très instable ce jour-là, tout comme d’ailleurs le sud de l’Espagne, la Corse ou encore la Sardaigne. Avec à la fois de fortes pluies accompagnées d’une poche d’air froid qui a stagné sur une bonne partie de la zone méditerranéenne. La neige est tombée sur l’Atlas jusqu’à ces altitudes intermédiaires, autour de 1000 m.

Un tel épisode n’empêche malheureusement pas que les pays du sud de la Méditerranée soient soumis comme les autres à un lent mais certain réchauffement climatique. « Ce que l’on observe, c’est que l’air chaud qui vient des tropiques influence de plus en plus longtemps le bassin méditerranéen », précise encore le spécialiste, et cela doit agir aussi sur l’Atlas. Les modèles climatiques sont pour le moment incapables de dire quelles seront les conséquences précises sur cette région. S’il est probable que certaines zones de l’Afrique du Nord pourront connaître à l’avenir une hausse des précipitations, d’autres souffriront en revanche d’une désertification encore plus forte.

Mais une fois que l’hiver est installé, ce qui est le cas en ce moment, on retrouve une météo plus froide. Impossible donc pour les spécialistes de faire un lien entre cette étonnante chute de neige et les changements climatiques que connaît la planète.

À Aïn Sefra, le spectacle magique de la neige sur les dunes de sable a été très éphémère. D’après le photographe amateur local qui l’a immortalisé, Karim Bouchetata, les flocons n’ont tenu qu’une journée et ont fondu dès le lendemain, d’après le média algérien TSA.

Source : Le Figaro

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s