Un iceberg de plus de la moitié de la Corse risque de se détacher en Antarctique

Une gigantesque fracture sur la plate-forme Larsen C s’est brusquement allongée le mois dernier, laissant craindre une rupture complète dans les mois à venir.

Plus que 20 km. C’est tout ce qui retient la gigantesque plate-forme de glace Larsen C située dans la péninsule Antarctique de se fissurer complètement, relâchant un iceberg de plus de 5000 km2, soit plus de la moitié de la taille de la Corse. Ce dernier mois, la fracture s’est allongée de 18 km d’un coup, atteignant près de 90 km de long. Elle est désormais large de près de 500 mètres. Une mission de la NASA en avait pris une image spectaculaire lors d’un survol en hélicoptère en novembre.

En soi, cet événement ne provoquera pas de catastrophe immédiate, si ce n’est que le paysage va brusquement changer. Épaisse de 350 mètres, cette partie du glacier flotte déjà et ne contribuera donc pas directement à la montée des eaux. Mais l’exemple de Larsen B, une plate-forme voisine qui avait connu un événement similaire en 2002, est inquiétant. Après la séparation d’un gigantesque iceberg en février, c’est toute la plate-forme qui s’était désintégrée dans les mois suivants.

Fracture glacier Larsen C Antarctique

Photo aérienne de la fracture du glacier Larsen C, prise lors d’une mission de la NASA le 10 novembre 2016 (Source : NASA).

Si la même chose se produisait, ce sont deux immenses « bouchons » de glace qui disparaîtront, laissant le glacier situé sur la calotte polaire s’écouler plus librement vers la mer. Il est difficile de savoir le temps que cela prendrait, mais la quantité de glace retenue actuellement par les plateformes Larsen pourrait faire monter le niveau des eaux de 10 cm.

Fracture glacier Larsen C AntarctiqueImpossible de dire si la fracture complète de la plate-forme se produira demain ou dans plusieurs années. Les scientifiques britanniques du projet Midas qui ont dévoilé cette accélération de la fissuration de Larsen C estiment qu’il ne faudra probablement que quelques mois pour assister à l’événement cataclysmique. Il rentrerait dans le top 10 des plus gros événements enregistrés dans la région.

Source : Le Figaro

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Un iceberg de plus de la moitié de la Corse risque de se détacher en Antarctique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s