Un astéroïde à peine découvert a encore frôlé la Terre

Ce 25 janvier, la Terre a été une nouvelle fois frôlée par un astéroïde. Aussi gros qu’un autobus ou une maison, il est passé entre la Terre et la Lune, à seulement 261.000 km. 2017 BX surnommé « Rerun » n’a été découvert que quatre jours avant son passage dans notre voisinage.

Il était 0 h 54, heure de Guadeloupe, ce mercredi 25 janvier, lorsque le petit astéroïde 2017 BX est passé entre la Terre et la Lune, à quelque 261.119 km (ce qui représente approximativement les deux tiers de la distance Terre-Lune). La visite de ce géocroiseur s’est donc déroulée sans incident. Mais pour cette année qui vient de commencer, c’est tout de même la deuxième fois en moins de trois semaines qu’un corps qui croise notre route est repéré quelques jours seulement avant. Ce qui ne manque pas de poser question.

Jusqu’au 20 janvier, 2017 BX était en effet un parfait inconnu. Les astronomes de Slooh, qui ont par ailleurs retransmis en direct sur Internet leur observation de son passage, ont surnommé l’astéroïde « Rerun » (rediffusion, en français), en hommage à Fred « Rerun » Stubbs de la série américaine What’s Happening!! diffusée à la télévision dans les années 1970.

Astéroïde Terre

Pour l’instant, les chercheurs disposent encore de peu d’informations sur ce « Rerun ». Les observations réalisées à l’Institut d’astrophysique des îles Canaries devraient permettre justement d’en apprendre un peu plus à son sujet. Pour l’instant, les chercheurs de la NASA estiment que sa taille est comprise entre 6,6 et 15 mètres, vraisemblablement 8,5 mètres. Pour ceux de Slooh, il peut mesurer entre 4 et 14 mètres. Celui qui nous a frôlés le 9 janvier devait quant à lui mesurer entre 11 et 34 mètres. En ce qui concerne celui du 25 janvier, la NASA a établi qu’il se déplace à une vitesse relative de 26.800 km/h (soit 7,4 km/s).

Nul doute que beaucoup d’autres, du même genre, restent à découvrir. Petits et très sombres, ils parviennent à passer entre les mailles des filets des télescopes qui, pourtant, scrutent inlassablement le ciel. Néanmoins, ces efforts ne sont pas vains. Il n’est qu’à consulter les tableau de données du programme Near-Earth Object de la NASA, pour constater que beaucoup ont déjà été identifiés et que leurs trajectoires sont connues. Aucun, par ailleurs, petits ou gros (cela va de quelques mètres à plusieurs kilomètres), ne risque d’entrer en collision avec la Terre dans les prochaines semaines… ni même les prochaines décennies, d’après les prévisions.

Source : Futura-Sciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, l’exposition « Initiation à l’astronomie« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s