Regain d’activité pour le Kick’em Jenny

Le volcan sous-marin entre régulièrement en éruption. La dernière date de 2015. Il n’y a pas de risque de tsunami pour l’instant.

Samedi soir dernier, le volcan sous- marin le plus surveillé de notre région a décidé de se faire entendre. Le Centre de recherche sismique de l’Université West Indies (UWI-SRC) a détecté une activité volcanique amplifiée du Kick’em Jenny, situé à 180 m sous la surface de la mer, à 8 km au nord de Grenade.

L’alerte a été relevée au niveau jaune par les autorités de Grenade. Il ne s’agit donc pas encore du niveau de vigilance orange qui avait été décrété en juillet 2015, date de la dernière éruption du volcan. Toutefois, l’alerte jaune signifie que l’activité du volcan peut augmenter brutalement, sans prévenir.

Le périmètre maritime d’exclusion a été étendu à 5 km de rayon autour du volcan (1,5 km en temps normal). En effet, le volcan dégaze constamment, ce qui réduit la densité de l’eau et peut entraîner les bateaux vers le fond. Aucune alerte tsunami n’a été déclenchée.

Kick 'em Jenny

Le Kick’em Jenny au nord de Grenade.

Suite à l’éruption, des secousses ont été ressenties à Grenade et il n’est pas impossible qu’elles aient été ressenties plus loin. « En Martinique, nous avons eu un témoignage via le Bureau central sismologique français et un autre via un appel à l’Observatoire » , précise Valérie Clouard, la directrice de l’Observatoire volcanologique et sismologique de Martinique.

Danger volcan sous-marin navires

Le danger que représente un volcan sous-marin pour les navires.

Le Kick’em Jenny a connu douze éruptions depuis 1939, date de la dernière éruption importante, qui avait à l’époque entraîné un tsunami d’une hauteur de 2 mètres sur les côtes de Grenade. Les éruptions ont une durée de quelques jours, avant que le volcan ne retourne au calme.

Celle-ci peut être plus longue, prévient le Centre de Recherche Sismique. Dans un communiqué, The National disaster management agency de Grenade (l’Agence nationale de gestion des catastrophes) rappelle au grand public qu’il est nécessaire d’utiliser les réseaux sociaux de manière responsable en pareil cas.

Source : France-Antilles

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « La machine Terre » et « Le volcanisme« , ainsi que la page Risques majeurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s