Ce cratère géant est-il lié à la plus grande extinction massive de tous les temps ?

Des chercheurs pensent avoir identifié un bassin d’impact large de 250 km au large des îles Malouines. Sa datation approximative le place à la fin du Paléozoïque, une période caractérisée par la Grande extinction du Permien-Trias. S’il venait à être confirmé que cette dépression est un cratère créé par un astéroïde, serait-il alors le responsable (ou le coresponsable) de la disparition de la plupart des êtres vivants sur Terre ?

Une équipe de géologues américains, argentins et paraguayens qui a enquêté sur une dépression circulaire ensevelie sous des sédiments au nord-ouest des îles Malouines, défend l’hypothèse qu’il s’agit là d’un bassin d’impact. L’un d’entre eux, le professeur Michael Rampino, de l’université de New York, fut le premier, en 1992, à s’intéresser à cette structure. Large d’environ 250 km, elle aurait été créée par un astéroïde tombé il y a entre 270 et 250 millions d’années. Cette période correspond à la fin du Paléozoïque, époque à laquelle survint la plus grande extinction massive connue : 75 % des animaux terrestres et 96 % de la vie marine furent anéantis.

Si cet impact est avéré, la question se pose de savoir s’il a pu provoquer cette Grande extinction, voire déclencher les éruptions des trapps de Sibérie, situées aux antipodes (des chercheurs ont émis l’hypothèse d’un impact dans l’hémisphère sud, peut-être en Australie). Un scénario similaire est parfois évoqué pour expliquer la disparition des dinosaures, plus récemment, il y a environ 66 millions d’années : le choc de l’astéroïde aurait réveillé les trapps du Deccan.

Cratère impact Malouines

Sur cette carte des reliefs, on reconnaît en jaune les îles Malouines. La dépression suspectée d’être un bassin d’impact est en rose. (Source : National Centers for Environmental Information)

Lire la suite

Publicités