La naine brune était en fait une planète errante

Un astre identifié comme une naine brune, ces étoiles qui n’ont pu s’allumer à cause d’un manque de masse, est en fait une planète errante, indiquent de nouvelles observations.

SIMP0136 est un astre situé dans la constellation des Poissons, et tout proche du Soleil. Depuis qu’il est observé, les astronomes croyaient avoir dans leur visée une naine brune, une étoile trop peu massive pour qu’en son cœur se déclenchent les réactions nucléaires susceptibles de « l’allumer » et de la faire briller durablement.

Une nouvelle étude publiée dans la revue The Astrophysical Journal Letters réévalue la masse de SIMP qui s’avère plus faible que prévue. Une perte de poids qui la fait basculer de la catégorie des naines brunes à celle des planètes errantes. Et c’est du bonus pour les astronomes !

SIMP0136

Une représentation artistique de SIMP0136, que l’équipe de recherche a identifié comme étant une planète errante qui est probablement membre de l’association d’étoiles jeunes Carina-Near (200 millions d’années). (Source : NASA/JPL)

SIMP0136 fait partie de l’association Carina-Near, un groupe d’étoiles, de naines brunes et de planètes solitaires donc. Tous ces astres d’âges similaires (environ 200 millions d’années) se déplacent de concert à travers la galaxie. Ces associations sont considérées comme des lieux de prédilection pour chercher ces fameuses planètes errantes encore inconnues il y a quelques années.

Il s’agit de corps gazeux de la taille de Jupiter (SIMP fait 13 fois la masse de Jupiter) en moyenne, situés entre 10.000 et 20.000 années-lumière de la Terre, et qui n’appartiendraient à aucun système stellaire. Ces solitaires seraient en orbite autour du centre de notre galaxie plutôt qu’autour d’une étoile.

Et ces planètes présentent un intérêt majeur pour les astrophysiciens : il est beaucoup plus facile d’étudier leur atmosphère, leur lumière n’étant pas, contrairement aux exoplanètes habituelles, noyée dans celle de leur étoile.“Cette indication que l’astre bien connu SIMP0136 est une planète errante nous permettra de mieux comprendre l’atmosphère des planètes géantes gazeuses et comment elles évoluent”, conclut Jonathan Gagné principal auteur de l’étude.

Source :
Sciences & Avenir

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Promenade spatiale au fil des sondes« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s