Mission Proxima : Thomas Pesquet reste plus longtemps que prévu à bord de l’ISS

Dix-neuf. C’est le nombre de jours supplémentaires de la mission de Thomas Pesquet à bord de la Station spatiale. En effet, l’ESA et la NASA ont décidé de reporter son retour sur Terre au 2 juin alors qu’il aurait dû rentrer avec ses deux autres collègues le 15 mai. La raison de cette prolongation est simple, et assez habituelle : une rotation entre deux équipages trop longue.

Arrivé à bord de la Station spatiale dans la nuit du 19 au 20 novembre 2016, Thomas Pesquet va prolonger sa mission de plusieurs jours. Les deux autres membres de l’expédition 51, les Américains Peggy Whiston et Shane Kimbrough, sont également concernés par cette décision prise par la NASA et l’ESA. Les trois astronautes redescendront donc sur Terre, à bord d’une capsule Soyouz, le 2 juin et non pas le 15 mai comme initialement prévu. Ils atterriront dans les plaines du Kazakhstan aux alentours de 16 h 00, heure française.

Ce report de 19 jours s’explique par des raisons de rotation des équipages et d’optimisation de l’utilisation de la Station spatiale internationale (ISS). L’ESA et la NASA ne souhaitent pas laisser le complexe orbital occupé durant dix semaines avec seulement trois occupants.

Thomas Pesquet ISS

Thomas Pesquet dans la station spatiale internationale (ISS)

Il faut savoir que la Station est occupée en permanence par un équipage de six personnes, sauf au moment des rotations des équipages où, pendant quelques jours ou semaines, seuls trois astronautes sont à bord. Or, la prochaine rotation d’équipage est prévue le 28 juillet avec l’arrivée de l’Américain Randolph Bresnik (NASA), du Russe Serguei Riazanski (RSA) et de l’Italien Paolo Nespoli (ESA). Un retour le 15 mais des trois astronautes Expédition 51 aurait laissé les trois autres astronautes actuellement à bord de l’ISS seuls pendant une période jugée trop grande par l’ESA et la NASA.

Pour Thomas, cette période supplémentaire de 19 jours, dont il ne s’est évidemment pas plaint, sera mise à profit pour réaliser, notamment, de nouvelles expériences, surtout celles qui ne font pas partie du programme principal ni des objectifs prioritaires. Quant à l’Italien Paolo Nespoli, sa doublure pour cette mission, ce sera son troisième séjour à bord de la Station. D’une durée de cinq mois, il sera réalisé dans le cadre d’un accord entre la NASA et l’Agence spatiale italienne.

Source : Futura-Sciences

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s