Le niveau de la mer monte plus vite que prévu

Avant 1990, les scientifiques ne disposaient pas encore des satellites altimétriques et les mesures de la vitesse moyenne d’accroissement du niveau de la mer étaient donc moins précises qu’aujourd’hui. Une étude suggère que cette hausse aurait été surestimée à cette époque. Résultat : le niveau des mers pourrait avoir crû plus rapidement que prévu depuis les années 1990.

Une équipe de chercheurs européens s’est intéressée à la vitesse de l’accroissement du niveau des mers entre 1902 et 1990. Selon les résultats de l’étude, cette vitesse aurait été moins élevée que ce que suggéraient jusqu’alors les modèles. Preuve pour les chercheurs que depuis environ 30 ans, les niveaux des océans montent encore plus rapidement que prévu.

Rappelons qu’avant 1990, les chercheurs évaluaient le niveau de la mer à l’aide de marégraphes. Les mesures étaient alors sujettes à caution, compte tenu des différents facteurs (élévation ou affaissement des terres, vents, etc.) susceptibles de les impacter. Depuis le début des années 1990, les satellites altimétriques réalisent des mesures remarquablement précises.

Montée niveau mer

Dans leur nouvelle étude, les chercheurs européens ont croisé diverses données (marées, variations climatiques locales, fonte des glaciers, etc.). De quoi construire un modèle décrivant les variations du niveau de la mer au cours du XXe siècle.

Depuis 1990, ce nouveau modèle montre une hausse du niveau des océans cohérente avec les données enregistrées par les satellites. En revanche, ce modèle montre qu’avant 1990, la vitesse moyenne d’accroissement du niveau de la mer ne dépassait pas 1,1 millimètre par an. Une valeur nettement inférieure à celles données par les modèles traditionnels. Ces chiffres suggèrent que le niveau des océans a augmenté beaucoup plus rapidement que précédemment prévu ces deux — presque trois — dernières décennies.

Par ailleurs, fin avril 2017, un groupe de chercheurs a montré qu’entre 2004 et 2015, le niveau des océans s’est accru au moins 25 % plus vite qu’entre 1993 et 2004.

Source : Futura-Sciences

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, la page Risques majeurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s