Sur Mars, un immense et mystérieux trou intrigue la NASA

Une immense fosse à la surface de Mars, photographiée par MRO, la sonde spatiale de la NASA, pose un sérieux problème aux scientifiques: son origine est inexplicable.

On aurait pu croire que Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), la sonde spatiale de la NASA qui tourne autour de la planète rouge depuis 11 ans, avait déjà tout vu. Une nouvelle photo publiée le 2 juin sur le site de la NASA, prouve le contraire.

Le cliché, pris lors du survol de l’hémisphère sud de Mars et de son fameux « Champ de gruyère », révèle en son centre un immense et mystérieux trou. Entouré de plaques de gaz carbonique gelé, qui donnent cet aspect de « fromage » à la région, il ferait quelques centaines de mètres de large, selon les premières estimations, note Science Alert.

Surtout, il serait plus profond que les autres, ce que les astronomes et les scientifiques de la NASA n’arrivent pas à expliquer. Car si la surface est parcourue par des centaines de milliers de cratères de météorites, d’effondrements d’anciens tunnels de lave ou encore des marques d’inondations passées, ce trou-là ne présente pas les caractéristiques habituelles.

Trou immense Mars

Photo prise par la sonde de la Nasa Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) montrant le mystérieux cratère, situé dans l’hémisphère sud de la planète rouge (Source : NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona).

Quelle pourrait en être la cause ? « Il pourrait s’agir de l’effondrement d’un puits ou d’un cratère de météorite, mais c’est peu probable, explique Alfred McEwen, géologue planétaire de l’Université de l’Arizona, aux États-Unis. Il nous faudrait plus d’informations pour le savoir. En attendant, on étudie toutes les possibilités. »

Une incertitude qui nourrit évidemment l’imagination des internautes et médias facétieux et autres chercheurs d’ovnis, certains affirmant que c’est la preuve de l’influence des petits hommes verts, d’autres imaginant qu’il s’agit « tout simplement » de la fosse de Carkoon, lieu imaginaire de l’épisode VI de Star Wars, où se cache le terrifiant ver Sarlacc.

La photo a été prise grâce au High Resolution Imaging Science Experiment (HiRISE) la caméra haute résolution de la sonde MRO. Cet outil très puissant permet de distinguer des objets d’un mètre de large à la surface de Mars, alors que la sonde se trouve entre 200 et 400 kilomètres plus haut.

Et comme c’est l’été dans l’hémisphère Sud, la visibilité est particulièrement élevée. En cette saison, la position de la planète par rapport au Soleil révèle mieux les ombres -et donc les reliefs- à la surface, mais aussi des zones normalement invisibles, comme le fond du trou où se cache un petit bout de « fromage martien ».

Source : L’Express

Vous pouvez consulter, sur le site d’Archipel des Sciences, les expositions « Initiation à l’astronomie » et « Promenade spatiale au fil des ondes« , ainsi que la page Astronomie/Physique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s